Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

17 août 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Gaston Noël honoré pour ses décennies de bénévolat

Il a reçu la Médaille du lieutenant-gouverneur pour les ainés

Gaston Noël - Médaille lieutenant-gouverneur

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Gaston Noël pose avec la mairesse de Val-d’Or, Céline Brindamour, et le ministre régional, Pierre Dufour et la Médaille du lieutenant-gouverneur pour les ainés.

HONNEUR - Il n’a jamais voulu faire du bénévolat pour les prix et les acclamations. Toutefois, Gaston Noël ne s’est pas empêché de sourire lorsqu’il a pris dans ses mains la Médaille du lieutenant-gouverneur pour les ainés, lundi soir, en reconnaissance de ses nombreuses années à supporter plusieurs causes. 

Entouré de plusieurs membres de sa famille et de proches, M. Noël a reçu la médaille commémorative des mains de la mairesse de Val-d’Or, Céline Brindamour, et du ministre régional Pierre Dufour lors d’une courte cérémonie tenue à l’hôtel de ville. Le jubilé a conclu le tout en signant le livre d’or de la ville. 

Acteur dans son milieu depuis plus de 30 ans, M. Noël a notamment joué un rôle primordial dans la mobilisation citoyenne pour l’approvisionnement en eau sur l’île Siscoe. Il s’est aussi impliqué en politique municipale en siégeant au conseil de quartier du district de Sullivan pendant 11 ans. Depuis une dizaine d’années, le bénévole est aussi le responsable du local de la campagne des paniers de Noël.  

Pour Val-d’Or, c’était une candidature qui allait de soi compte tenu de la variété des causes et de l’humilité caractéristique de l’homme. 

Gaston Noël - Livre d'or Val-d'Or

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Gaston Noël a pu aussi signer le livre d’or de la ville.

«On fonctionne avec la santé. Comme tout le monde, je ne rajeunis pas, mais si la santé me le permet, je me vois encore continuer pendant encore quelques années. Je m’occupe de la Fabrique de Saint-Bernard-de-Sullivan. Pour combien de temps, je ne le sais pas encore. S’il n’y a plus de prêtre, il n’y a plus de Fabrique. On va s’ajuster avec le temps», relativise Gaston Noël. 

«Je pense qu’il n’y a pas un endroit qu’il n’a pas touché à un moment donné. C’est un homme qui est assez humble, mais on croyait que ce genre de reconnaissance allait bien avec sa personnalité. Il a aussi mentionné qu’il partageait cet honneur avec tous les gens qui ont travaillé avec lui», note Céline Brindamour.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média