Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales 2022

Retour

01 septembre 2022

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Maïtée Labrecque-Saganash à la rencontre de sa Nation

Elle fait part des engagements de Québec solidaire, sa formation politique

Maïtée Labrecque-Saganash

©Gracieuseté

Maïtée Labrecque-Saganash est ici entourée de Norman A. Wapachee, Grand Chef adjoint et Mandy Gull-Masty, Grande Cheffe du Gouvernement de la Nation Crie.

Maïtée Labrecque-Saganash, s’est adressée aux membres de sa nation dans le cadre de l’Assemblée générale annuelle du Grand Conseil des Cris qui se déroule cette semaine à Waskaganish. Elle leur a fait part des priorités de campagne à titre de candidate de Québec solidaire.

«Durant ma courte carrière, j'ai travaillé avec des pionniers et des pionnières dont les connaissances ont bâti la façon dont nos entités cries prennent soin des communautés, a-t-elle déclaré. En tant que résidente de ma communauté de Waswanipi, je suis aux premières loges de la crise des services publics qui sévit au-dessus du 49e parallèle. Je sais à quel point il peut être difficile pour nous d'accéder à des ressources de base, même les plus urgentes.»

Mme Labrecque-Saganash a rappelé lors de cette allocution quelles étaient les solutions phares de Québec solidaire pour répondre à cette crise des services publics qui sévit actuellement dans les communautés du Nord.

«Nous avons besoin de représentants autochtones à l’Assemblée nationale pour nous assurer que les idées discriminatoires soient dénoncées, a-t-elle poursuivi. En tant que fille d'une personne qui a survécu à 10 ans de génocide dans un pensionnat, j'ai le devoir moral et l'obligation de m'assurer que les idéologies qui ont conduit ma famille dans ces écoles de la honte ne sont pas tolérées. Les droits humains devraient être prioritaires ; c'est ce qui les rend si uniques.»

Publicité

Défiler pour continuer

Majorité des moins de 35 ans

Pour la candidate solidaire, les jeunes de moins de 35 ans représentent une majorité des électeurs dans Ungava. Il est temps que ceux-ci se sentent représentés en politique. «Il existe une fausse croyance au Québec que le Nord est vierge et non occupé, que les ressources sont abondantes et dorment en attendant d’être extraites. Ma génération sera celle qui devra vivre avec les conséquences de cette croyance», a-t-elle mis en relief.

Engagements

Enfin, Maïtée Labrecque-Saganash a attiré l’attention sur les engagements de Québec solidaire qui, selon la candidate, coïncident avec des besoins de sa nation. Réduire les gaz à effet de serre d'au moins 55 % d'ici 2030, de doter le Québec d'un réseau ferroviaire public électrifié pour les passagers et les marchandises, d'interdire tous les nouveaux projets d'hydrocarbures et de retirer les investissements de la CDPQ de tous les projets d'hydrocarbures existants, de nationaliser sous contrôle régional toutes les industries produisant de l'énergie renouvelable, et de transformer 30 % du territoire de la province en aires protégées, d'ici 2030, font partie de ces engagements.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média