Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

08 septembre 2022

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Quelques jours encore pour participer au Défi des générations

Un objectif de 1,5 M$ à répartir dans 17 fondations hospitalières du Québec

Josée Lavigueur

©Gracieuseté site web Défi des générations

Josée Lavigueur s’est fixé un objectif de 2000 $. Quel sera le vôtre?

Les participants au Défi des générations se dépassent depuis plusieurs mois pour venir en aide à leurs hôpitaux. Ceux-ci estiment que leur contribution peut améliorer le système de santé.

La porte-parole de cette édition, Josée Lavigueur, est la première à partager sa conviction. «Comme bien des Québécois, je suis attachée à mon hôpital local, a-t-elle indiqué. J’y ai vécu des moments de grand bonheur, comme la naissance de mes filles et de grande tristesse, comme le décès tout récent de mon papa bien-aimé, Ron. J’ai pu constater par moi-même les compétences, les qualités humaines et le dévouement exceptionnels du personnel de la santé.»

C’est pourquoi elle s’est impliquée dans l’édition 2022 qui prend fin le 24 septembre avec un objectif personnel de 2000 $.

Choisir la forme de son défi

Le Défi des générations est avant tout un projet collectif mené afin de soutenir les fondations hospitalières qui se veulent les meilleures alliées de développement possible des hôpitaux, et ce, afin d’assurer aux patients et à leurs familles l’accès à des soins de santé de haute qualité.

Si la santé est l’affaire de tous, le Défi des générations se veut également à la portée de l’ensemble des personnes qui souhaitent faire la différence dans le réseau de la santé. Méditer tous les jours, faire une bonne action, organiser un spectacle ou cumuler les kilomètres à pied, à la course ou à vélo : toutes ces idées sont bonnes pour amasser des fonds et aider directement les hôpitaux à répondre à leurs besoins les plus urgents.

Plus près de nous

Des personnalités de la région se sont déjà engagées dans ce défi. Par exemple, la Fondation du Centre hospitalier de Val-d’Or peut compter sur des résidents, membres du personnel ou de la direction. À titre d’exemple, la résidence pour retraités les Jardins du Patrimoine contribue au Défi par le chant, la pétanque et la marche.

«Nous avons mis au défi Donald Ferland, directeur général de la Fondation du Centre hospitalier de Val-d'Or et également musicien professionnel, de venir nous diriger lors de quelques répétitions de chant durant la période du défi, ont indiqué un groupe de résidents. Donc, pourquoi pas à la fin de l'été, un petit concert au profit du Défi des générations?» M. Ferland ajoutera une performance surprise avec des invités de marque, a-t-on appris.

Du côté de la Fondation Docteur Jacques-Paradis, Geneviève Verville, physiothérapeute à Macamic, invite la population à acheter des cartes de reconnaissance pour les professionnels de la santé ou à simplement faire un don. Que ce soit par la course, la marche ou la montée de paliers d’escaliers, l’intensité de leur défi s’accentuera au rythme des dons.

«Je trouve que notre projet contribue à propager la reconnaissance autour de notre travail et cela est important pour continuer d'exercer notre métier avec passion», a-t-elle ajouté.

Enfin, à la Fondation Santé Rouyn-Noranda, courir 1000 km d'ici le 24 septembre et compléter l’Ultra-trail Harricana 125 représente le défi imposant que s’est fixé Dr Justin Langevin.

Il n’est pas trop tard pour participer. Pour en savoir plus : https://defidesgenerations.com/

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média