Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

28 septembre 2022

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

Recruter à l’international

L’une des solutions à la pénurie de main-d’œuvre

CISSSAT

©Photo gracieuseté

Il n’y a pas que le secteur de la santé et des services sociaux qui vit une pénurie de main-d’œuvre. Phénomène généralisé, de nombreuses entreprises témiscabitibiennes se tournent vers l’international pour recruter des employés compétents. Elles recrutent des mécaniciens, des ingénieurs miniers, des techniciens de tous ordres, des professionnels de la restauration et bien d’autres fonctions.

En fait, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Abitibi-Témiscamingue travaille à tous les niveaux pour répondre au défi de cette pénurie. Répartie sur le territoire, l’équipe d’attraction de la main-d’œuvre du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue s’active avec des partenaires régionaux pour recruter au Québec, en Ontario et à l’international. La compétition est forte. Tous les CISSS et les CIUSSS vivent les mêmes défis.

Actuellement, le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue compte sur 700 infirmières et infirmiers disponibles alors que le besoin pour tous nos soins et services est à 1 000. L’actualité met la lumière sur le besoin de recruter du personnel en soins infirmier ainsi que des préposés aux bénéficiaires. On oublie que de nombreux secteurs tels que le volet social, la réadaptation, le secteur des technologues, le personnel de soutien et bien d’autres, sont aussi en manque de personnel.

Vous vous dites pourquoi ne pas former les gens aux métiers et professions liées au secteur de la santé et des services sociaux? Certes, beaucoup de démarches sont réalisées afin de susciter l’intérêt des jeunes et des personnes, qui souhaitent se réorienter, vers une carrière dans le secteur de la santé et des services sociaux. De nombreuses actions ont été mises en places afin de diversifier et de décentraliser les formations en santé services sociaux à travers la région, nommons entre autres le DEC intensif et l’AEC en soins infirmiers, la formation accélérée pour devenir infirmière auxiliaire, la formation de préposé aux bénéficiaires. Toutefois, le creux démographique chez les 15-19 ans fait en sorte qu’il y a de moins en moins d’étudiants pour combler les cohortes de formation et les départs à la retraite continuent à être nombreux.

Dans ce contexte, le recrutement à l’international devient alors une avenue essentielle et contribue à nous assurer d’avoir la main-d’œuvre qualifiée nécessaire pour dispenser les services à la population.

Outre l’aspect des compétences des candidats, le recrutement à l’international dans le domaine de la santé ne se fait pas où l’on veut. Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) se doit d’encadrer cette démarche afin de s’assurer du bon maintien des relations diplomatiques entre les différents pays. Chacune des missions est autorisée et coordonnée par Recrutement santé Québec, mandaté par le MSSS pour soutenir les CISSS et CIUSSS dans leurs démarches de recrutement et offrir divers services-conseils pour accompagner les professionnels qui sont intéressés par le Québec.

Notons que les démarches auprès des candidats issus de l’immigration ne se font pas seulement en sollicitant à l’international. Il y a des actions en sol québécois qui permettent d’entrer en contact avec des candidats déjà installés au Québec. En mai 2022, le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue a collaboré virtuellement à un 5 à 7 organisé par Emplois en Régions, un organisme de Montréal. Cet événement avait pour objectif de présenter les opportunités d’emplois au CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue ainsi que les avantages de vivre dans notre belle région. « Cet événement a permis d’être en contact avec de nombreuses personnes, dont une vingtaine de candidats ont été retenus pour poursuivre diverses démarches avec les ressources humaines de l’organisation », indique Vincent Béland, Chef de service – Attraction de main-d’œuvre.

Le mois du Québec en France : une belle fenêtre d’opportunités

En octobre, le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue fera partie de la délégation témiscabitibienne présente en France. Du 3 au 21 octobre, Anne-Sophie Delommez, professionnelle au recrutement international du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue, ira à la rencontre de candidates et de candidats potentiels.

« Mon travail se passera à deux niveaux. D’une part, pour ceux qui ne connaîtraient pas la région, je leur démontrerai que travailler en santé en Abitibi-Témiscamingue est stimulant. Je pourrai les mettre en contact, virtuellement avec des gens de notre organisation. D’autre part, pour ceux dont la réflexion s’est déjà amorcée, je pourrai les accompagner dans le processus de recrutement du CISSS ainsi que dans leur démarche du processus d’immigration » indique Anne-Sophie.

 « Participer à cet événement est une réelle opportunité pour notre organisation. Le fait de pouvoir être présent avec nos partenaires régionaux nous permettra de bien positionner notre belle région ainsi que les avantages à y vivre et à œuvrer au sein de notre organisation » explique Vincent Béland.

Au-delà des objectifs du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue, le succès de cette démarche et de l’ensemble des actions de recrutement est garant de collaboration avec les milieux. Recruter à l’extérieur de la région nécessite une organisation qui permet non seulement d’accueillir ces futurs employés au sein de l’organisation, mais également au sein de nos communautés. Les besoins sont grands : logements, garderie, emplois pour les conjoints et conjointes, écoles, etc. Pour le mieux-être de notre collectivité, tout le monde doit mettre l’épaule à la roue.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média