Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

29 septembre 2022

Ian-Thomas Bélanger - itbelanger@lexismedia.ca

François Legault de passage en A-T

Le chef de la CAQ rencontre le conseil municipal de Rouyn-Noranda sur le dossier des émanations toxiques de la fonderie Horne

Legault CAQ

©Photo Le Citoyen - Ian-Thomas Bélanger

François Legault, accompagné par le candidat de la CAQ pour Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Daniel Bernard, n’écarte toujours pas la fermeture possible de la fonderie Horne advenant que les citoyens de la ville en décident ainsi.

Le premier ministre sortant, François Legault, n’écarte toujours pas l’idée de fermer la fonderie Horne si jamais la population de Rouyn-Noranda le décidait. 

En mêlée de presse à sa sortie de l’hôtel de ville de Rouyn-Noranda, François Legault soutient que ce sera à la population de Rouyn-Noranda de décider du sort de la fonderie Horne.

« Il y a deux plans, deux solutions possibles. Soit on s’entend avec la fonderie pour faire baisser les émanations d’arsenic ou soit on ferme l’usine. Ce sera toutefois à la population de décider de tout ça », a révélé le premier ministre sortant.

François Legault n’écarte pas l’idée même de dédommager les travailleurs qui perdraient leur emploi si la population décidait que la fonderie Horne devait fermer. Le mot « référendum » est par ailleurs venu aux lèvres du premier ministre sortant, laissant entendre que cette option pourrait être explorée au niveau municipal.

Questionné à savoir si la norme de 3 ng/m3 d’arsenic était toujours atteignable, François Legault a répondu qu’il était « satisfait » avec la norme de 15 ng/m3, tel que proposée par la Santé publique. Le chef de la CAQ n’a toutefois pas annoncé d’échéancier précis quant au dénouement de la situation, en rappelant que « le plus tôt possible » serait le mieux.  

 

Réaction de la ville de Rouyn-Noranda 

La mairesse, Diane Dallaire, a commenté sa rencontre entre le chef de la CAQ et le Conseil municipal, qui a eu lieu en matinée.

« Nous avons dit à monsieur Legault que c’est le gouvernement qui doit faire respecter les normes, et non la population. Nous avons aussi répété que nous voulons trouver des solutions avec les institutions locales comme l’UQAT et nos autres partenaires », a mentionné la mairesse.

Diane Dallaire a également souligné que si une aide gouvernementale se retrouve sur la table, ce n’est pas seulement la fonderie Horne qui en aura besoin.

« La ville de Rouyn-Noranda aura un travail de reconstruction inégalé à faire dans ce dossier-là, qui mine l’attractivité de notre ville. Nous voulons que le gouvernement fasse aussi sa part pour assurer la vitalité de notre ville », a conclu la mairesse.  

Commentaires

29 septembre 2022

René Léveiller

Les gens sont déjà contaminé par tous ces métaux toxiques. Les enfants cumulent les métaux dans leur ongle et cheveux. Le Max que tu peux avoir c 15 nano gramme. Mais quand n'est-il lorsque t'es déjà intoxiqué? Quel cynisme. La politique c'est laid me disait ma Grand-mére... Elle avait sans doute raison. Lorsque Legault hurle à L'animateur de Radio à son passe à Rouynd que les Médecins sont des militants idéologiques.... Là on est ailleurs... Ça fait peur. Sombre est l'avenir lorsque la lumière na plus une seule craque pour s'y infiltrer.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média