Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

29 septembre 2022

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Mémoire de la candidate solidaire vs la visite de Legault

Émilise Lessard Therrien dépose son mémoire sur l’arsenic pendant le passage de François Legault à Rouyn-Noranda

Émilise Lessard Therrien

©Audrey-Anne Gauthier

La députée sortante, Émilise Lessard Therrien, a présenté son mémoire à la presse devant le lac Osisko où l’on aperçoit l’hôpital et une cheminée de la fonderie en arrière-plan.

Alors qu’elle présentait le mémoire qu’elle déposera à la consultation sur les émissions d’arsenic à Rouyn-Noranda, la candidate de Québec solidaire, Émilise Lessard Therrien, a réagi aux propos que le chef de la CAQ a tenus en entrevue ce matin.

«Ce matin, en entrevue, François Legault a dit que les médecins en Abitibi-Témiscamingue étaient «dans un groupe de pression», s’est-elle insurgée. En juillet dernier, soixante-cinq médecins de la région ont signé une lettre pour dire qu’on devait suivre la norme du 3 ng/m3 à Rouyn-Noranda. Ils ont reçu l’appui du Collège des médecins qui demande aussi le respect de la norme québécoise de 3 ng/m3. Le président du collège des médecins a réitéré son appui il y a à peine cinq jours. Ces médecins sont des professionnels et des scientifiques. Avec sa déclaration, Monsieur Legault tente de discréditer les médecins de la région et de miner la confiance du public envers le corps médical.»

«Moi, Émilise Lessard-Therrien, je refuse que cette mobilisation sans précédent soit à nouveau un rendez-vous manqué» - Émilise Lessard Therrien

Mémoire

Dans le mémoire qu’elle dépose la candidate de Québec solidaire souligne à quel point le moment de la consultation a été mal choisi par la CAQ. «François Legault devrait savoir que quand on consulte, c’est pour écouter les gens, pas pour arriver avec une idée toute faite, a-t-elle vilipendé. Il a reconnu lui-même qu’une campagne électorale n’est pas le moment idéal pour tenir une consultation, mais qui a décidé du moment de cette consultation?»

Émilise Lessard Therrien n’y va pas de main morte dans le mémoire qu’elle a présenté à la presse en après-midi ce 29 septembre. Les sous-titres de chaque volet développé parlent d’eux-mêmes et ne laissent aucun doute sur sa position face à cette situation : «Des décennies de négligence», «Un consensus plus fort que jamais dans la communauté», «Une consultation : quand et dans quel but?», «Une absence de réponse adéquate de la part de la Coalition Avenir Québec».

Son mémoire se conclut sur un appui inconditionnel qu’elle donne à la région et à différents intervenants du milieu. «En terminant, suite aux plus récentes interventions publiques du premier ministre sortant et les impacts à court et moyen termes qu’elles pourraient avoir sur la capacité d’attraction de notre région, je donne mon appui à la demande de la Ville de Rouyn-Noranda et de la Conférence des préfets de l’Abitibi-Témiscamingue quant à la mise en place d’un statut particulier, modulé en fonction des différents territoires, peut-on y lire. Il en va également de notre capacité de rétention. Moi, Émilise Lessard-Therrien, je refuse que cette mobilisation sans précédent soit à nouveau un rendez-vous manqué.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média