Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

30 septembre 2022

Hugo Saez - hsaez@medialo.ca

Les Huskies frustrés par le Phoenix à l’aréna Glencore

Un manque d'efficacité offensive

Huskies-Phoenix 220930

©Photo Le Citoyen - Hugo Saez

Regroupés autour de son capitaine Édouard Cournoyer, la meute s’est présentée à ses partisans en avant-match à l’occasion de ses premiers coups de patins à domicile.

À l’occasion de sa levée de rideau à domicile, les Huskies se sont inclinés face à Sherbrooke (4-1). Un duel entre deux équipes en jambes qui a tenu toutes ses promesses et qui s’est joué sur des détails.

Une rencontre entre la meilleure attaque et la meilleure défense de LHJMQ réserve généralement une belle bataille sur la glace. Le match de ce soir n’aura pas dérogé à la règle. Après la traditionnelle présentation des joueurs aux partisans, l’intensité n’a pas tardé à s’affirmer. En à peine une minute de jeu, les Huskies obligent Robillard à s’illustrer à trois reprises. Une bonne mise en jambes pour le portier visiteur qui lui aura visiblement été bénéfique pour la suite des hostilités. 

Robillard a dit non 

Après quelques minutes, le ton est donné. Le premier acte est équilibré et les deux équipes se neutralisent. Les Huskies se procurent les meilleures occasions, mais c’est pourtant le Phoenix qui ouvre la marque par l’intermédiaire de Mianscum, assisté par Giroux et Roelens. Un but qui survient en toute fin de premier tiers-temps, à un moment-clé de la partie. Malgré tout, la meute ne s’avoue pas vaincue et tente de s’appuyer sur son jeu de transition qui fonctionne bien depuis le début de saison. Cependant, les attaquants des Huskies peinent à loger la rondelle dans la cage de Robillard. D’ailleurs, le gardien du Phoenix conservera sa cage inviolée jusqu’à l’issue des soixante minutes de jeu.  

Carruthers, Perron ou encore Bourosh : ils sont plusieurs à se présenter devant Robillard. En vain. Il y avait plusieurs matchs dans le match ce soir, notamment entre Cournoyer et Robineau, tous deux présents dans l’équipe de la semaine Vidéotron le week-end dernier. Cependant, le duel à distance entre Couture et Robillard a davantage animé la rencontre. Le portier du Phoenix, impitoyable, a écœuré la meute. Au total, il a mis en échec les locaux à 26 reprises sur l’ensemble de la partie.  

Malgré de l’envie et de bonnes intentions, les Huskies échouent dans le dernier geste et payent également les conséquences de leur indiscipline dans le dernier tiers-temps. « Quand on donne plusieurs avantages numériques, il faut s’attendre à prendre des buts. Quand des choses n’allaient pas, on commençait à voir nos joueurs un peu plus stressés et individualistes », constate Brad Yetman. Pragmatique, Gill bat Couture par deux fois et vient achever les espoirs de la meute, portant la marque à 3–0 en faveur de Sherbrooke. Dans un filet désert, il viendra même alourdir la note. Il a fallu attendre les ultimes secondes pour que Fontaine vienne (enfin) tromper Robillard. 

Une aréna Glencore retrouvée

« Go! Huskies! Go! ». Cela faisait longtemps que de nombreux partisans n’avaient pas pu entonner ce slogan au sein de l’antre de la meute. Un retour à la normale côté public après deux saisons tronquées et perturbées par la pandémie de Covid-19 ainsi que les mesures sanitaires engendrées par celle-ci. « Je ne sais pas combien de personnes étaient là, mais ça fait vraiment plaisir », se réjouit l’entraîneur-chef de la meute.  

Les joueurs du tacticien rouynorandien remettent le couvert dès demain, avec la visite des Cataractes. Pour rappel, ils avaient battu cette même équipe en levée de rideau sur la glace du Centre Gervais Auto de Shawinigan. Une performance à réitérer pour renouer avec le succès.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média