Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Scolaire et collégial

Retour

04 octobre 2022

Hugo Saez - hsaez@medialo.ca

Fermeture jusqu’à nouvel ordre pour la piscine du Cégep de Rouyn-Noranda

En raison d’un bris majeur

Piscine Cégep AT

©Photo Le Citoyen - Hugo Saez

Rentrée perturbée pour la piscine du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, fermée depuis plusieurs jours et pour une durée indéterminée en raison d’un bris majeur.

Depuis le vendredi 30 septembre, la piscine du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue est fermée jusqu’à nouvel ordre. Un arrêt forcé des activités est à prévoir sur plusieurs semaines au moins.

Mauvaise nouvelle pour les Rouynorandiens et plus particulièrement les amateurs de natation. Vendredi 30 septembre, un bris majeur a décidé de jouer les trouble-fête et a contraint la piscine du Cégep à fermer ses portes, jusqu’à nouvel ordre. De ce fait, cet évènement inattendu perturbe notamment la pratique du club de natation des Dauphins de Rouyn-Noranda. Ces derniers sont désormais obligés de s’entraîner à la piscine de l’école secondaire La Source, située à proximité du Palais de justice. Les horaires ont également été impactés, ce qui présente des inconvénients en termes d’emplois du temps et de transports. « C’est dérangeant. Les jeunes ne peuvent plus sortir des cours et aller à la piscine juste après », regrette Claude, dont les enfants font partis du club des Dauphins. 

Plus généralement, les adeptes de la piscine n’ont aussi d’autres choix que de se rendre à la piscine La Source. Il s’agit cependant de la dernière piscine en état de fonctionnement à Rouyn-Noranda actuellement. Une situation qui rappelle la pénurie d’infrastructures sportives dont souffre la plus grande ville d’Abitibi-Témiscamingue. 

Une affaire qui ne date pas d’hier 

Cela fait maintenant longtemps que la question des sports demeure urgente à Rouyn-Noranda. Des installations vétustes ou simplement absentes du paysage urbain : les habitants de la ville déplorent le peu de possibilités liées à la pratique du sport. « Ce manque d’infrastructures, je le regrette définitivement. J’ai un ami qui est fan de soccer et qui est parti de la région car il n’y avait pas assez d’infrastructures », raconte Claude. 

Par conséquent, la natation n’est pas le seul sport touché par ce phénomène à Rouyn-Noranda. Le soccer ainsi que la gymnastique, entre autres, sont également concernés. C’est d’ailleurs pourquoi de nombreux jeunes quittent la ville afin de pratiquer leur discipline dans un environnement à la fois plus adapté et davantage favorable à la performance. En réponse à ces problématiques, cela fait des années que la construction d’un complexe multisports est au goût du jour. Cependant, le projet, jugé trop coûteux, semble être au point mort.  

Fraîchement élu député au sein de la circonscription de Rouyn-Noranda Témiscamingue, le 3 octobre, Daniel Bernard avait annoncé durant sa campagne soutenir la ville jusqu’au dépôt du projet. Affaire à suivre… 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média