Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

14 octobre 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Les Foreurs renversent les rôles à Boisbriand

William Blackburn perd un blanchissage avec moins de trois minutes à faire

Thomas Larouche William Blackburn - Foreurs Val-d'Or

©gracieuseté - Dany Germain

Thomas Larouche (deux buts) et le gardien William Blackburn (46 arrêts) ont été deux bougies d'allumage pour les Foreurs contre Blainville-Boisbriand.

HOCKEY JUNIOR - L’opportuniste et le brio de William Blackburn ont donné le ton aux Foreurs de Val-d’Or, qui ont mis la main sur deux points de classement sur la route avec une victoire de 5 à 1 sur l’Armada de Blainville-Boisbriand.

Les visiteurs ont tôt fait d’exploiter une formation de l’Armada qui se cherche ces derniers temps. Excepté une séquence en deuxième période où les hommes de Bruce Richardson semblaient partout sur la patinoire, le vert et or a fait une démonstration de sa progression depuis sa dernière visite à Boisbriand, lors de l’ouverture de la saison.

Auteur d’un doublé dans cette victoire, l’attaquant Thomas Larouche (2,3) a scié les jambes de l’Armada pour porter le compte à 3-0 en période médiane, après qu’une rondelle très sautillante ait atterri sur la palette de son bâton.

«C’était un gros but pour nous. Thomas a bien fait ça, ce soir. Il joue avec beaucoup d’énergie et est souvent sur la rondelle. On l’adore depuis le début de l’année. Il faut continuer dans ce sens-là», remarque Maxime Desruisseaux.

Ce dernier reste les deux pieds sur Terre sur cette victoire. En point de presse, l’instructeur des Foreurs a noté une énergie inconstante de la part de sa jeune formation. Un point qu’il souhaite être corrigé d’ici dimanche après-midi, lors de la visite de l’Océanic de Rimouski au Centre Agnico Eagle.

«Aussitôt que nous avons pris les devants, on est tombé un peu dans la dentelle, avec moins de sacrifice. Quand tu fais ça, tu ouvres la porte à l’adversaire. On est une équipe qui n’est pas encore tout à fait mature, et ce sont des réactions normales. Quand tu joues comme ça en séries éliminatoires, ça peut coûter cher. On veut rester la même équipe, même si c’est 1-0, 1-1 ou 4-0», note-t-il.

Brio de William (au carré)

Les deux points amassés par les Foreurs au cours de ce deuxième séjour dans les Laurentides peuvent être grandement attribués à deux vétérans qui partagent le même prénom.

Fort d’une prestation de 46 arrêts dans la partie, William Blackburn a probablement sorti sa meilleure performance depuis qu’il est arrivé en Abitibi-Témiscamingue. Posé devant son filet, il a joué un grand rôle pour gagner cette guerre psychologique contre les joueurs de l’Armada. À moins de trois minutes de la perfection, Jonathan Fauchon (7) a fait scintiller la lumière rouge derrière le portier des Foreurs.

Le gardien a probablement été inspiré par son homonyme, William Provost (6,7), qui a été tout feu, tout flamme en première période. Auteur d’un but spectaculaire, mais refusé (hors-jeu) en début de rencontre, le vétéran de 20 ans est revenu à la charge en touchant la cible à deux reprises pour faire 2 à 0 Val-d’Or après 20 minutes de jeu. L’Abitibien a même terminé l’engagement au vestiaire des siens, chassé pour 10 minutes pour un port illégal de sa visière.

«Il fait partie de l’élite de la ligue. Il est dominant, louange son entraîneur. Il nous donne une chance de gagner tous les soirs. C’est vraiment beau à voir. Son ardeur au travail et son intensité à l’entraînement font en sorte qu’il est récompensé», pense le pilote des Foreurs, à propos de son gardien.

Alexandre Guy a été l’autre marqueur des Foreurs dans cette partie. Un beau cadeau puisque l’attaquant de 17 ans a grandi dans la région de Blainville.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média