Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

14 octobre 2022

Hugo Saez - hsaez@medialo.ca

Les Huskies renversent l’Oceanic en prolongations

Zonnon délivre l'aréna

Huskies-Oceanic 221014

©Photo Le Citoyen - Hugo Saez

Bill Zonnon, qui a fêté ses 16 ans récemment, a permis aux Huskies de l’emporter sur cette action et prouve qu’il a déjà tout d’un grand en LHJMQ.

Première victoire à domicile en LHJMQ cette saison pour les Huskies, qui ont fait basculer la rencontre pour l’emporter en prolongations face à l’Oceanic (2-1). Il a néanmoins fallu attendre le troisième tiers-temps pour que la partie se décante.

Ça y est, les Huskies ont lancé leur saison à domicile. La lutte n’a pas été de tout repos, mais l’essentiel est là. « On n’était pas contents de la façon dont on a joué en première et deuxième période. On a manqué d’énergie et j’ai dit aux joueurs que ce n’était pas normal d’entendre plus les entraîneurs sur le banc », raconte Brad Yetman en conférence de presse. En effet, les deux premiers tiers-temps laissent quelque peu à désirer. Le rythme est plus que saccadé, en raison de nombreux dégagements refusés notamment. Par ailleurs, la rondelle circule peu et ce, dans les deux côtés de la patinoire. Le hockey proposé est brouillon et peu spectaculaire.

Seul Coursol, d’un tir croisé, permet à l’Océanic de prendre les devants. Autrement, le match est terne et les Huskies manque cruellement de créativité offensive et font preuve d’imprécision dans les transmissions. En deux périodes, les locaux n’ont tiré que 13 fois au but. Toutefois, ce n’est pas beaucoup mieux côté Rimouski, avec 14 lancers sur ce même laps de temps.

La meute a du mordant

Il a fallu attendre le troisième tiers-temps pour que la meute sonne la révolte et que la partie s’emballe. Les espaces sont mieux exploités et sur la glace, les Huskies jouent davantage resserrés. C’est ainsi que Bourosh, assisté par Gill et Allard, ramène les siens à hauteur, inscrivant son sixième but de la saison. Les actions vont d’un territoire à l’autre et ça sent le chaos, chaque équipe se procurant des occasions de plus en plus dangereuses. Allard est même tout proche de tuer le match mais manque son face à face devant Hamrla. Devant sa cage, Couture fait lui aussi le travail et plus l’on approche la fin du match, plus les Huskies sont poussés par ses partisans, qui jouent leur rôle de septième joueur à cœur. Une aide précieuse dont la meute a pu bénéficier. Puisqu’en toute fin de prolongations, c’est finalement Zonnon qui donne la victoire aux Huskies, assisté par Gill. L’aréna exulte, la meute également.

Dylan Gill a d’ailleurs vécu un match un peu spécial, puisque son frère, Spencer, était lui aussi sur la patinoire, aligné avec l’Oceanic. « On a joué ensemble avant, mais pas l’un contre l’autre donc c’est vraiment spécial. Puis mes parents ont pu venir ici, donc c’est un moment encore plus spécial. Mais une fois que le match commence, c’est un match comme les autres », précise celui qui fait partie des piliers de la meute cette saison.

Deux semaines après le dernier match à domicile, les retrouvailles avec les partisans ont sans doute été un facteur qui a aidé à faire pencher la balance et dont Brad Yetman se réjouit. « Je sais que ce n’était pas facile pour eux en première et deuxième période parce qu’ils ont des attentes pour les Huskies, ils avaient le droit de manquer d’un peu de patience. Mais dans la troisième période, leur soutien nous a amené dans la bonne direction », pointe du doigt le tacticien rouynorandien.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média