Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

20 octobre 2022

Hugo Saez - hsaez@medialo.ca

Les Huskies clouent le bec des Eagles

Entrée dans les Maritimes réussie

Huskies-Eagles 221020

©Gracieuseté - Site internet de la LHJMQ

Malgré plusieurs périodes en infériorité numérique, les Huskies ont trouvé les ressources et effectué les efforts nécessaires afin de résister au retour des Eagles, lors de leurs momentum dans la seconde moitié du match.

Les Huskies entament parfaitement leur périple de quatre jours dans l’Est du Canada, en dominant les Eagles de Cape Breton (5-3). Un succès construit pas à pas non sans frayeurs qui permet à la meute d’afficher une troisième victoire de rang en championnat.

Il a fallu batailler, mais l’essentiel est là. De toute manière, il n’y a jamais de match facile en LHJMQ et la rencontre de ce soir en a encore été la parfaite illustration. « Les déplacements sont complètement différents à l’Est. Ce sont beaucoup d’heures dans le bus et il est difficile de connaître les équipes en ce moment », précise Brad Yetman en conférence de presse. Sur la glace, chaque équipe bénéficie de momentum et la différence se joue au réalisme. À petit jeu, les Huskies ont été meilleurs, affichant une solidité défensive dont la recette semble fonctionner. Dans le premier acte pourtant, les Eagles se procurent les meilleures occasions. Johnson, Squires puis Daigle échouent tour à tour sur un Couture intraitable qui, comme à son habitude, ne fait pas dans la dentelle.  

En mode diesel 

La rondelle est pleine de vie, circule d’un territoire à l’autre et c’est finalement l’intenable Zonnon qui donne l’avantage aux siens après avoir fait parler son aisance technique face à St-Louis. 

Un but qui indique que la machine est lancée. Le jeune joueur des Huskies, très remuant, ne s’arrête pas là et inscrit même un doublé, oublié dans l’enclave. Bourosh, assisté par Allard et Cournoyer, triple la mise. On peut alors penser que le sort du match est fixé, d’autant plus que les Eagles peinent à ressortir de leur territoire. Les locaux éprouvent également des difficultés dans les transmissions de la rondelle. Mais pourtant, c’est chacun son tour et les protégés de Jon Goyens sont bien décidés à jouer un mauvais tour aux visiteurs… 

Attention au retour 

L’indiscipline avait déjà coûté cher aux Huskies à l’occasion du premier duel de la 117 perdu face aux Foreurs. Encore ce soir, c’est le facteur qui a bien failli faire basculer la rencontre, avec quatre punitions dans les 21 dernières minutes du match. Les Eagles sonnent la révolte sur contre-attaque par l’intermédiaire de Côté, qui inscrit un but face à son ancienne formation. Débute alors pour les Huskies un dernier acte de résistance face aux assauts adverses. Les attaquants des Eagles, Houde ainsi que Gravel s’illustrent tous les deux et permettent à Cape Breton de revenir à égalité. Une situation impensable il y a une dizaine de minutes ! 

Preuve de la souffrance des Huskies, il faudra attendre une dizaine de minutes dans le dernier acte pour que Satny soit sollicité. « C’est un match lent de notre côté dans la première et troisième période, on a mieux joué dans la deuxième. Mais l’équipe ce soir a bien pressé et a créé de bonnes phases offensives avec des jeux créatifs », souligne l’entraîneur-chef des Huskies. Malgré tout, contre le cours du jeu, Bourosh redonne l’avantage à la meute à la suite d’une mise en jeu. Turcotte viendra loger la rondelle dans un filet désert dans les derniers instants, après que l’orage soit passé. Les joueurs de Rouyn-Noranda peuvent pousser un ouf de soulagement. 

Les Huskies poursuivent leur route en direction de la patinoire du Scotiabank Centre, où ils affronteront les Mooseheads d’Halifax ce samedi à la même heure.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média