Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

20 octobre 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Moncton amasse le deuxième point supplémentaire contre Val-d'Or

Après Ben Alisson, au tour de Yoan Loshing de réussir le triplé

Foreurs Val-d'Or - 2022-2023

©gracieuseté - Dany Germain

Ils ont forcé la prolongation, mais les Foreurs de Val-d'Or ont dû s'incliner face aux Wildcats de Moncton.

HOCKEY JUNIOR - Ils repartiront de Moncton avec seulement un point, mais les Foreurs de Val-d’Or auraient pu en mériter un autre, jeudi soir. La domination de 40 lancers contre 28 n’aura pas paru au tableau indicateur, alors que les Wildcats l’ont emporté 5 à 4 en prolongation.

Malin et opportuniste au bon moment, Moncton a même failli priver les Foreurs d’un point de classement. N’eut été d’un tir sans avertissement de Kale McCallum (4) pour créer l’égalité 4 à 4 avec 37 secondes à faire au match, la troupe de Maxime Desruisseaux aurait quitté le Nouveau-Brunswick complètement bredouille.

Trop permissif face au Titan d’Acadie-Bathurst la veille, l’étau était visiblement plus serré autour des attaques des Wildcats. Menés par un Yoan Loshing (3,4,5) qui a tiré profit de la prolongation pour compléter son tour du chapeau, les vainqueurs ont profité de légères mauvaises décisions des Foreurs pour faire lever le Centre Avenir.

«C’est de l’apprentissage. J’ai trouvé que nous avions de l’énergie et que les gars étaient sur la rondelle. On a tiré 40 fois sur le but adverse et notre présence au filet était meilleure qu’hier. On s’est bien comporté, mais notre gestion de la rondelle et du match nous ont coûté le point supplémentaire», croit Maxime Desruisseaux.

Un qui profite de ce voyage dans les Maritimes pour sortir tranquillement de sa coquille est l’attaquant slovaque Zigmund Zold. Réuni aux côtés de David Doucet et Zachaël Turgeon, le nouveau joueur européen du vert et or s’habitue tranquillement au style et rythme de jeu de la LHJMQ. Ce dernier a récompensé son entraîneur pour ce temps de jeu supplémentaire en créant l’égalité 1 à 1 en première période, avec son deuxième de l’année.

Une option qui pourrait aider Desruisseaux, qui tente toujours de trouver son ailier droit de choix sur sa deuxième ligne d’attaque.

«Tranquillement, mais sûrement, je trouve que ça va de mieux en mieux pour lui. Je suis content, il y avait des attentes envers lui. Ça met de la vie et un sourire sur son visage. Je suis certain que ça va continuer ainsi», pense le pilote des Foreurs. En plus de Zold et McCallum, Alexandre Doucet (6) et Justin Robidas (3) ont touché la cible pour les Valdoriens. Étienne Morin (5) et Francesco Iasenza ont fait de même pour les Chats Sauvages.

Une attitude récompensée

Ce duel contre les Wildcats était aussi un baptême pour Adam Rouleau en cette saison 2022-2023. Présentement installé dans une position peu enviable derrière Mathys Fernandez et William Blackburn, le jeune portier de La Sarre démontre une attitude professionnelle dans cette situation, selon son entraîneur. Avec un deuxième match en autant de soirs pour les Foreurs et le fait que Rouleau a dû faire les nombreuses heures d’autobus pour se rendre dans les Maritimes avec ses coéquipiers, Maxime Desruisseaux jugeait que c’était un moment parfait pour tester l’Abitibien.

«Au début du mois de septembre, ça peut être facile d’accepter ce rôle. Rendu à la mi-octobre, garder la motivation devient un défi. Il est un exemple depuis le début de la saison. Il ne se plaint pas, il travaille fort à l’entraînement et défie nos deux autres gardiens. Amener quelqu’un faire 50 heures d’autobus et ne pas le faire jouer aurait été quelque chose qui aurait été contre mes valeurs», admet l’entraîneur des Foreurs, qui avait failli envoyer Rouleau dans la mêlée, il y a deux semaines.

La défaite mettra un petit ombrage à la soirée de Rouleau, mais il a laissé une bonne impression pour un premier vrai départ depuis avril dernier.

«Je lui lève mon chapeau pour s’être débrouillé comme ça après une aussi longue absence», juge Desruisseaux.

Un autre qui verra de l’action prochainement est le défenseur Mavrick Gauthier. Envoyé sur la galerie de presse lors des douze premiers duels de la campagne, celui qui en sera à sa quatrième année avec les Foreurs sera de la formation, samedi soir, contre le Cap-Breton. On ignore qui sera le vétéran de 20 ans qui sera sacrifié pour lui faire une place.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média