Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

27 octobre 2022

Hugo Saez - hsaez@medialo.ca

La Guerre de la 117 tourne encore à l’avantage des Foreurs

Blackburn alias la montagne infranchissable

HS-Huskies-Foreurs 221027

©Photo Le Citoyen - Hugo Saez

William Blackburn, auteur de 23 arrêts dans le premier tiers-temps, a lui aussi largement contribué à la victoire des siens, en jouant parfaitement son rôle de dernier rempart afin d’empêcher les Huskies d’accroître leur avance à la marque dans la première moitié du match.

À l’occasion du second acte du duel de la 117 de la saison, les Foreurs de Val d’Or ont renversé la rencontre pour s’offrir un nouveau succès face aux voisins de Rouyn-Noranda (7-3). Les joueurs de Maxime Desruisseaux ont notamment inscrit quatre buts au cours du deuxième tiers-temps et ont pu s’appuyer sur un Blackburn des grands soirs.

Les hommes en forme de ce début de saison du côté des Foreurs ont fait parler la poudre. Les multiples arrêts d’un Blackburn tout feu tout flammes, le quadruplé de Robidas ainsi que le doublé signé Doucet se sont révélés décisifs dans un match pourtant bien mal embarqué pour les visiteurs. « On a eu un mauvais départ, on n’avait pas d’énergie », regrettait Maxime Desruisseaux à l’issue de la partie. 

En effet, lors du premier acte, la domination des Huskies est totale. Les locaux mettent beaucoup de vitesse dans leur jeu et occupent davantage le territoire adverse. Les Foreurs, quant à eux, éprouvent des difficultés à se trouver sur la glace, bloqués par une meute affamée bien décidée à imposer sa loi dans son antre, devant ses partisans. C’est donc logiquement que les Huskies ouvrent la marque par l’intermédiaire de Turcotte en fin de premier tiers-temps, pendant que Larouche écopait sa punition à l’extérieur de la patinoire.

Les anciens ont montré l’exemple 

Et puis vient le second tiers-temps, où le réveil semble sonner pour les Foreurs. Du moins, leur opportunisme se montre fructueux. Le duo Robidas-Doucet signe quatre buts au cours de ce deuxième acte. L’un de ceux-ci a été inscrit au cours d’un avantage numérique et vient appuyer la force des Foreurs, l’une des meilleures équipes de la ligue dans ces situations. « On a un bon avantage numérique, qui peut nous faire gagner et il faut s’en servir », se réjouit l’entraîneur-chef de Val d’Or. Les deux premières réalisations de Verdon cette saison, élu deuxième étoile du match, ne changeront pas l’issue de la rencontre. « On a fait beaucoup de bonnes choses dans le premier et troisième tiers-temps mais dans le deuxième, on n’était pas là. Quand on ne joue pas dans notre identité, ce genre de match va arriver », analyse Brad Yetman. 

Malgré un dernier acte au cours duquel la meute n’était qu’à un échelon d’une éventuelle prolongation, Robidas a mis fin aux espoirs des locaux en envoyant la rondelle dans la lucarne de Couture. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir tenté pour les Huskies, qui comptabilisent 57 lancers au total ce soir. Mais ils sont tombés sur un os, en la personne de Blackburn. Le portier des Foreurs a été monumental, se couchant sur la moindre rondelle. Il a même été capable de jouer le défenseur, en quittant son enclave pour stopper une offensive de la meute. En toute fin de match, Robidas puis Guy sont venus alourdir la note. 

Des réglages à effectuer 

Les Huskies étaient cependant tout proche de revenir, et le tacticien des Foreurs l’a fait savoir après coup. « Ce que j’ai moins aimé ce soir, c’est la façon dont on a managé la game. On est passés proche de brûler mais Blackburn a fait une performance exceptionnelle et notre capitaine a été appâtant comme un vrai capitaine », souligne Maxime Desruisseaux. « Sans la rondelle, on n’a pas été efficaces. On jouait un peu au hockey d’été il faut être un peu plus responsable et intelligent dans nos décisions sans la rondelle. C’est cette facette là que l’on doit améliorer pour le reste de l’année », ajoute toutefois ce dernier. 

Pour Brad Yetman en revanche, la défense est un secteur du jeu qui a pêché ce soir. « On a perdu le match à cause de la façon dont on a joué défensivement. On n’était pas fiable et il faut que l’on apprenne de nos erreurs pour la suite. », rapporte l’entraîneur chef de la meute. 

Une victoire qui relance les Foreurs, une défaite qui met fin à la bonne dynamique des Huskies. « Contre une équipe comme Val d’Or, la seule chose qui compte c’est le résultat », rappelle notamment Brad Yetman. La meute a rendez-vous dès ce samedi à 19h, avec une opposition contre Halifax. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média