Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

30 octobre 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Une vengeance sucrée en bouche pour les Huskies face aux Foreurs

Foreurs Val-d'Or - Huskies Rouyn-Noranda

©gracieuseté - Dany Germain

Danill Bourash (blanc #16) s'est amusé face aux Foreurs avec une performance de quatre buts.

HOCKEY JUNIOR - Le match d’Halloween des Foreurs de Val-d’Or a eu des airs de film d’horreur pour la troupe valdorienne. Dominée 8 à 2 par les Huskies de Rouyn-Noranda, les locaux avaient la jauge de frustration au maximum de sa capacité, si bien que l’entraîneur-chef Maxime Desruisseaux n’a pas terminé la rencontre.

Chez la meute, l’heure était la vengeance. Frustrée dans un revers de 7 à 3 malgré 57 lancers, jeudi dernier, la meute n’a pas manqué son coup durant sa visite à Val-d’Or. Propulsés par les quatre filets de l’attaquant biélorusse Daniil Bourash (11,12,13,14) et les six mentions d’aide de Tristan Allard, les Rouynorandiens remportent donc un premier match dans cette guerre de la 117. 

Bourash devient du même coup le quatrième joueur européen de l'histoire des Huskies à inscrire quatre buts dans un match. Sergey Ostapchuk, Sven Andrighetto et Nikita Kucherov avaient aussi accompli l'exploit.

Ceux-ci ont eu droit à un sacré coup de pouce signé l’indiscipline du vert et or, alors qu’ils ont obtenu pas moins de 12 avantages numériques durant la confrontation. Les Huskies en ont profité pour faire mouche à trois reprises sur l’attaque à cinq.

«Aujourd’hui, je trouvais qu’on a eu des chances de marquer, sans trop forcer le jeu. Jeudi soir, on a accordé des surnombres, car on forçait trop le jeu en offensive. Ce soir, on était plus fiable de ce côté. Par contre, le fait d’avoir encore plus de 40 tirs et de trouver le moyen de marquer nous a fait du bien», a indiqué le pilote de la meute, Brad Yetman. 

Pendant que le capitaine Édouard Cournoyer est toujours sur la touche à la suite d’une blessure, le reste de la brigade défensive s’est chargé de rendre la tâche facile au gardien Thomas Couture.

«On parle beaucoup de constance dans nos plans de match. Accorder un but dans la dernière minute pendant qu’on jouait à quatre contre quatre, ça aurait pu donner de la vie à l’adversaire. C’était beau de voir la réaction des gars par la suite et de les voir continuer à travailler et à respecter le processus», a observé Yetman.

À jeter à la poubelle

De l’autre côté de la patinoire, les sourires étaient loin d’être visibles chez les Foreurs de Val-d’Or. Abonnés aux mauvaises punitions depuis le début de la saison, ceux-ci se sont surpassés dans leurs visites au banc des punitions.

Ayant passé près de la moitié du match en désavantage numérique, le vert et or s’est tiré dans le pied dès la deuxième minute de la soirée. À peine embarqué sur la patinoire, Zachaël Turgeon a chargé à fond de train avant d’aller frapper le genou de l’attaquant Leighton Carruthers.

Déjà privés de Matis Ouellet et de David Doucet, les Foreurs devaient maintenant se débrouiller sans l’intégralité de sa deuxième ligne offensive. Une tâche exigeante pour certains jeunes qui n’ont pas l’habitude d’occuper un tel rôle avec l’équipe.

«Pour les gars qui ne sont pas habitués de jouer en désavantage numérique, ce n’est pas évident de se mettre dans le bain. C’est niaiseux, mais David et Zachaël sont deux membres importants de cette unité. On a eu de nouveaux joueurs qui n’avaient pas trop joué là-dessus depuis le début de la saison», a affirmé Maxime Desruisseaux.

Serein pendant la conférence de presse, ce dernier a eu quelques minutes pour diminuer la pression, lui qui a été expulsé d’une rencontre pour la première fois de sa carrière. En colère à la suite de punitions non appelées du côté des Huskies, l’instructeur s’est fait montrer la porte de sortie après avoir passé presque l’entièreté d’une pause publicitaire à enguirlander les officiels.

«Je ne veux pas trop me lancer là-dedans, car ça ne finit jamais bien. Les punitions contre nous étaient de bons appels. Dans mon livre à moi, les Huskies auraient pu en avoir quatre autres…je prends le blâme, car c’est moi le capitaine du bateau. Il faut que je prêche par l’exemple, mais ce soir, c’est venu me chercher», a-t-il affirmé.

En plus de Bourash, Samuel Rousseau, Louis-Philippe Fontaine (7), Thomas Verdon (3) et Bill Zonnon (7) ont marqué pour les Huskies. Justin Robidas (9) et Alexandre Doucet (9) ont fait de même pour les Foreurs.

Les deux rivaux abitibiens partiront sur la route au cours des prochains jours. Rouyn-Noranda s’arrêtera à Gatineau (vendredi) et Victoriaville (dimanche), tandis que Val-d’Or sera à Sherbrooke (jeudi), Victoriaville (vendredi) et Gatineau (dimanche).

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média