Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

03 novembre 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

L’avalanche de buts continue de pleuvoir sur les Foreurs

14 buts encaissés dans les six dernières période de jeu

Phoenix Sherbrooke - Foreurs Val-d'Or

©gracieuseté - Dany Germain

Au sommet de la chaîne alimentaire de la LHJMQ, le Phoenix de Sherbrooke a prouvé sa supériorité.

HOCKEY JUNIOR - Les Foreurs de Val-d’Or n’étaient pas au bout de leurs peines après avoir concédé huit buts contre les Huskies de Rouyn-Noranda. Le Phoenix de Sherbrooke en a ajouté une couche, jeudi soir, avec une autre cuisante défaite de 6 à 0, devant ses partisans au Palais des sports Léopold-Drolet.

Premiers au classement général dans la LHJMQ, les Sherbrookois ont facilement démontré leur supériorité dans toutes les facettes du jeu. Également au sommet du circuit Courteau pour l’avantage numérique, la troupe de Stéphane Julien n'a fait mouche qu’à une seule reprise en cinq occasions. Un pourcentage qui aurait pu passer à 60% n'eût été deux buts du Phoenix inscrits une seconde après la fin d’une punition.

Joshua Roy, tout comme Daniil Bourash dimanche dernier, s’est occupé de l’attaque des siens avec un triplé dans cette victoire. Auteur de neuf buts depuis le début de la campagne, l’espoir des Canadiens de Montréal en compte cinq en deux rencontres face aux Foreurs. Cole Huckins (5), Milo Roelens (9) et David Spacek (3) sont les autres buteurs chez les vainqueurs.

«On s’attendait à ce que ce soit un défi, tout comme on s’attendait à mieux rivaliser face aux Huskies de Rouyn-Noranda, mais ç’a quand même fini en un haut pointage. Si on se prépare, qu’on se présente et qu’on est prêt à jouer, tout le monde peut rivaliser contre tout le monde. C’était à nous d’être plus prêts et plus structurés», affirme Maxime Desruisseaux, qui regardait la rencontre dans les hauteurs du Palais des sports Léopold-Drolet à cause de sa suspension d’un match (conduite anti-sportive).

«On va remettre nos bottines de travail, en s’arrangeant pour que cela aille mieux, demain», ajoute-t-il.

Rouleau jeté dans l’arène

Alors que les Foreurs débutaient une série de trois parties en quatre soirs à l’étranger. Il fallait s’attendre à ce que les Valdoriens utilisent l’entièreté de leur trio de gardiens pendant ce voyage. Ayant eu son premier départ de l’année il y a deux semaines, à Moncton, Adam Rouleau avait la difficile tâche de contrer l’une des meilleures offensives de la LHJMQ.

Testé de tous bords, tous côtés, le Lasarrois a finalement été retiré de la partie après avoir donné six filets sur 23 tirs. Un dénouement qui ne pouvait se terminer ainsi, alors que ses coéquipiers devant lui cherchaient des solutions pour prendre du rythme. De plus, l’absence du défenseur Félix Paquet semble se faire de plus en plus ressentir.

«Il est un gros morceau de notre équipe. C’est un défenseur mature et expérimenté. Son absence n’est pas en soi une excuse. Il prenait de grosses minutes et avait de grosses responsabilités contre les gros trios adverses», pense Desruisseaux.

Si Maxime était absent au banc de l’équipe, les Foreurs pouvaient compter sur la présence de Jason, qui était absent depuis près de deux semaines. Matis Ouellet avait vu son nom apparaître dans l’alignement des siens, mais a finalement été laissé de côté après la période d’échauffement.

Val-d’Or pourrait tout de même être à court d’un attaquant face à Victoriaville. Expulsé du match pour des propos discriminatoires, Charles-Antoine Beauregard pourrait être sanctionné par la ligue pour ces agissements.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média