Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

06 novembre 2022

Hugo Saez - hsaez@medialo.ca

Huskies : les Tigres ont été plus incisifs

Quand un Cormier en cache un autre

Huskies-Tigres 221106

©Gracieuseté - Site de la LHJMQ

Les joueurs des Tigres se regroupent autour de Tommy Cormier, qui s’est révélé être un atout de taille pour son équipe, première étoile du match et auteur d’un but accompagné de deux passes avec une fiche de +3.

Pas de victoire pour les Huskies sur la patinoire du Colisée Desjardins des Tigres de Victoriaville (6-2). Une rencontre qui s’est jouée sur des détails et au cours de laquelle la meute n’a jamais véritablement été en mesure de tirer son épingle du jeu.

Décidément, le Colisée Desjardins s’avère être une forteresse bien gardée par les Tigres et difficile d’appropriation. Il s’agit de la septième victoire consécutive à domicile pour Victoriaville. Les Huskies n’ont pas dérogé à la règle et les Voltigeurs de Drummondville demeurent les seuls à être parvenus à revenir avec un succès de l’antre des Tigres.  

La bataille a été âprement disputée et plutôt équilibrée. La rondelle a voyagé de bâton en bâton et d’un territoire à l’autre de la patinoire. C’est dans l’enclave que les joueurs de Sébastien Charpentier ont été plus réalistes que leurs adversaires du jour. La meute a effectué plus de lancers (36 contre 30), mais a marqué trois fois moins. Dès les cinq premières minutes, Thomas Belgarde conclut le bon travail de Benjamin Vigneault derrière le but puis Tommy Cormier se joue d’Axel Dufresne avant de tromper Kyle Hagen : le ton est donné. D’autant plus lorsque l’on sait que le portier des Huskies n’encaisse que 2,01 buts par matchs depuis le début de la saison. « Nous avons affronté une équipe rapide, qui travaille fort et je crois que cela nous a déstabilisé en début de match », reconnaît Redgie Bois. 

D’un lancer lointain en fin de premier acte, Dylan Gill est l’auteur de l’une des deux réalisations de la soirée en faveur de la meute, frustrée. Le second but est inscrit par Tristan Allard, sur retour de lancer en période de supériorité numérique. Le pragmatisme des Huskies lors des situations d’avantage numérique est sûrement la bonne nouvelle de la soirée. L’attitude des joueurs durant le début de la deuxième période est également source de satisfaction pour l’entraîneur-chef. « Les joueurs ont démontré une meilleure exécution et un meilleur niveau de compétition. Nous avons eu de bonnes chances de marquer dans des moments importants mais nous n’avons pas capitalisé », regrette ce dernier. 

Une première pour Samuel Kingsley 

Outre le manque d’un réel danger apporté dans l’enclave des Tigres, la meute a également été victime de la solide performance affichée par Nathan Darveau. Que ce soit grâce à sa mitaine, ses jambières ou encore par l’intermédiaire de plusieurs envolées, le dernier rempart des Tigres a vite fait comprendre aux attaquants des Huskies que le passage vers son filet serait barré. 

Dans la seconde période, les locaux ont pris leur envol. Egor Goriunov sur une superbe inspiration de Cormier puis Justin Gendron, du pâtin, envoient tous les deux la rondelle derrière la ligne de but de Hagen. Dans le troisième acte, avant que Thomas Belgarde ne vienne glisser la rondelle dans un filet désert, le défenseur victoriavillois Samuel Kingsley s’offre le tout premier but de sa carrière en LHJMQ.  

La meute va désormais reprendre la route en direction de Rouyn-Noranda pour cinq rencontres consécutives à la maison, dans son aréna et devant ses partisans. La première d’entre elles est programmée ce jeudi 10 novembre à 19 heures, face aux Olympiques de Gatineau. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média