Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

07 novembre 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Saint-Hyacinthe frappe tel un orage face aux Forestiers

Les Forestiers ont vu l’adversaire marquer 7 buts sans réplique, samedi.

Forestiers Amos - 2022-2023

©gracieuseté - Dany Germain

Un match parfait était le minimum pour les Forestiers face aux Gaulois de Saint-Hyacinthe.

HOCKEY M18 AAA - Nous sommes en 2022 après Jésus-Christ. Toute la province est occupée par les prétendants au titre canadien... Toute? Non! Un village peuplé d'irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l'envahisseur. Et la vie n'est pas toujours facile pour la garnison de hockeyeurs abitibiens du camp retranché d’Amos. 

On ignore si les Gaulois de Saint-Hyacinthe se sont gavés de potion magique avant de recevoir les Forestiers d’Amos, mais les effets y ressemblaient drôlement. Avec sa dangereuse offensive, la formation maskoutaine a fait passer un sale quart d’heure aux Amossois, en dominant 17 à 3 au chapitre des buts lors des matchs de samedi et dimanche. 

Un résultat dur sur papier, mais qui montre à quel point la troupe de Shawn Lanoue ne peut pas se permettre de relâcher sa concentration. Samedi, la marque n’était que de 2 à 1 avec 26 minutes à faire au match. Le temps de le dire, les hôtes du futur championnat canadien des clubs M18 AAA ont inscrit sept buts de suite pour assommer les visiteurs. Dimanche, Amos avait pris les devants 2-1 au commencement de la deuxième période. Une ou deux erreurs plus tard, Saint-Hyacinthe l’emportait 8 à 2. 

«On devait se débrouiller avec trois trios et six défenseurs, tandis que l’autre équipe faisait jouer tout son effectif. Il fallait qu’on soit parfaitement concentré, mais on a fait deux erreurs qui ont complètement fait tourner le vent de bord. Est-ce que c’est réellement un match de 8 à 2, je ne pense pas», juge Shawn Lanoue. 

«Est-ce qu’on est capable de jouer ce genre de match parfait, je pense que oui. Ça demeure difficile de complètement garder un plan de match pendant 60 minutes contre ce genre d’équipe. Je demeure certain qu’on peut battre n’importe qui dans cette ligue, avec notre alignement complet.» 

Peu de répit 

Le temps de traiter le dénouement de ce voyage, les Forestiers reprendront rapidement la route pour leur troisième et dernier voyage de cette séquence pour amorcer le mois de novembre. Pour ajouter à la difficulté, la première escale ne sera pas de tout repos. Pour sa deuxième et dernière visite à Québec, les Abitibiens devront se frotter à la formation de l’heure dans le circuit Lévesque, le Blizzard du Séminaire Saint-François, vainqueur à leurs neuf dernières sorties. 

Les représentants de la Capitale-Nationale ont d’ailleurs bien lancé cette séquence avec une victoire serrée sur les Forestiers, il y a près d’un mois. Le Séminaire Saint-François avait inscrit le but de la victoire avec huit minutes à écouler.  

Par la suite, les Forestiers iront de l’autre côté du pont Pierre-Laporte pour rendre visite aux Chevaliers de Lévis. 

«On avait passé près d’amener ce match en prolongation. Je ne pense pas qu’on va arriver là-bas et qu’on va avoir une partie facile. C’est l’équipe de l’heure et à cause de ce match, on sait qu’ils ne nous prendront pas à la légère», analyse l’entraîneur des Forestiers. 

Absents lors de la dernière fin de semaine, Benjamin Lessard et Jacob Robert ne seront pas en uniforme pour les Forestiers. Suspendu dimanche dernier, le défenseur Hemrick Carbonneau sera à son poste. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média