Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

11 novembre 2022

Hugo Saez - hsaez@medialo.ca

Les Huskies tombent dans le piège des Cataractes

À mettre aux oubliettes

Huskies-Cataractes 221111

©Photo Le Citoyen - Hugo Saez

Devant leurs partisans et menés de cinq buts à la marque, les Huskies n’ont pas été en mesure de reproduire le même exploit réalisé la veille face aux Olympiques de Gatineau.

Ce soir sur la glace de leur aréna, les Huskies se sont fait surprendre par les Cataractes de Shawinigan, plus précis avec la rondelle (6-1). La meute a notamment souffert d’un manque d’efficacité offensive dans le dernier geste, couplé à un laxisme défensif dans la zone de marque.

Une fois, mais pas deux. Ce soir, le réveil des Huskies était en panne et n’a sonné que trop tardivement. En grande difficulté depuis le début de la saison et bons derniers de la conférence Ouest, les Cataractes semblent renaître de leurs cendres ces derniers temps et la meute en a payé les frais. En moins d’une minute au cours du premier acte, les joueurs de Daniel Renaud se sont confectionnés un bon matelas d’avance à la marque. Mathis Cloutier avec l’aide du montant gauche, Lorenzo Canonica assisté par William Veillette puis Félix Lacerte pour son quatrième but de la saison : la meute s’est retrouvée la tête sous l’eau. « On n’a pas baissé les bras mais c’est sûr que trois buts en si peu de temps, ça fait mal », regrette l'entraîneur-chef des Huskies à l’issue de la partie.

Les locaux mettent néanmoins du rythme, parviennent à se procurer des occasions mais sans concrétiser leurs temps-forts pour autant. Le portier des Cataractes, Antoine Coulombe, a bien évidemment sa part de responsabilité dans cette affaire, mais pas que. À plusieurs reprises, la meute a pêché dans la finition alors qu’il n’y avait plus qu’à glisser la rondelle dans le filet adverse. Une maladresse regrettable au vu du combat plutôt équilibré livré sur la patinoire de l’aréna.

Pas de folle remontée cette fois-ci

Dès l’entame du second acte, Alexis Bonefon prend de vitesse la défense rouynorandienne et alourdit la note. Dans le secteur offensif, les Cataractes sont diablement efficaces. Ces derniers bénéficient notamment d’un manque d’activité défensive de la meute, qui lui accorde de nombreuses secondes chances sur les lancers. C’est d’ailleurs de cette manière que Louis Robin signe son premier but de la saison, et le cinquième en faveur des siens. Côté Huskies, seul Bourosh arrive à loger la rondelle dans la cage de Coulombe. Un but davantage pour venir sauver l’honneur que pour entretenir le suspense, anéanti depuis un moment maintenant.

D’autant plus que Shawinigan ne semble pas relâcher ses efforts et joue un hockey plus cohérent. À l’inverse, les Huskies demeurent sans solutions, muselés et même frustrés à l’image des punitions reçues au cours de la troisième période. Robin vient même s’offrir un doublé et mettre un point d’honneur au succès des siens en fin de rencontre. « On n’aurait pas mérité de gagner ce match-là. On a montré de belles choses offensivement mais on a forcé le jeu, surtout aux deux lignes bleues et eux ont capitalisé. C’est une équipe rapide et on les a laissé utiliser leur force », analyse Redgie Bois.

Les Huskies tenteront de se remettre sur pattes ce dimanche 13 novembre à 16 heures, avec la réception de l’Armada de Blainville-Boisbriand. Une partie qui peut s’avérer piégeuse si les coéquipiers de Thomas Couture proposent un hockey décousu comme ce soir. « On va corriger ce que l’on a à corriger pour retrouver notre identité », déclare le chef de file de la meute.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média