Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

12 novembre 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Vingt minutes de cauchemars, quarante minutes de caractère

Foreurs Val-d'Or - Cataractes Shawinigan

©gracieuseté - Dany Germain

Les mises en échec pleuvaient chez les Foreurs de Val-d'Or après une première période catastrophique contre les Cataractes de Shawinigan.

HOCKEY JUNIOR - Pratiquement à terre après une période, les Foreurs de Val-d’Or ont refusé de rester au tapis. Vaincus 7 à 5 par les Cataractes de Shawinigan, samedi après-midi, les joueurs du vert et or ont passé l’examen de l’adversité pendant le reste du duel.

La foule rassemblée au Centre Agnico Eagle aurait mal imaginé qu’elle serait sur le bout de ses pieds à la du temps réglementaire, après les 20 premières minutes de la partie.

Accumulant erreur mentale par-dessus erreur mentale, les locaux ont retraité au vestiaire pour le premier entracte en retard 6 à 1. Un scénario qui rappelait la dégelée de 10 à 1 d'avril dernier donnée par ces mêmes Cataractes, qui avaient inscrit sept buts lors de la première période.

Habités par un fond de sentiment de fierté, les Foreurs sont sortis du vestiaire avec la rage au ventre en distribuant les coups d’épaule. De fil en aiguille, l’écart s’est rétréci. De 6 à 1 et de 7 à 2, le vert et or a réussi à ramener le tout à 7 à 5 avec près de 12 minutes à faire. Une remontée qui s’est toutefois arrêtée là pour les hommes de Maxime Desruisseaux.

«C’est difficile de jouer de la bonne façon. Ça demande de l’énergie et un effort constant. Il faut répéter, même si ce n’est pas toujours parfait. Ce n’est pas grave les erreurs quand tu travailles de la bonne façon. On ne gagnera pas toujours, mais quand tu perds en jouant comme ça, c’est là qu’on va avancer en tant que groupe», philosophe l'instructeur.

Dans une période marquée par de l’adversité et des blessures à des joueurs d'expérience, d’autres ont pris le relais sur la feuille de pointage. En plus du deuxième doublé de la fin de semaine d’Alexandre Doucet (13,14), Émile Desjardins et Francis Woods ont inscrit leur premier filet de la saison. Thomas Larouche (6) a aussi épaté la galerie en couchant le gardien Antoine Coulombe sur un tir de pénalité.

La réplique des Shawiniganais est principalement venue du tour du chapeau de William Veillette (13,14,15) et des deux buts de l’attaquant de 16 ans, Félix Lacerte (6,7). Alexis Bonefon (3), Charles-Olivier Villeneuve et Nathan Éthier (3) ont fait pareil.

Examen interne

Ce type de partie en deux temps fait parfois le plaisir des entraîneurs. Si Daniel Renaud a eu légèrement chaud en troisième période, Maxime Desruisseaux a pu voir le vrai visage de chacun de ses joueurs pendant cette remontée. Ce dernier s’est réjoui que l’effort soit venu des 20 hockeyeurs en uniforme, au lieu d’une petite minorité.

«On y a cru en tant que groupe. Je suis maintenant capable de mettre des crochets sur certains joueurs qui ont du caractère et qui n’arrêtent pas malgré le pointage. C’est de notes qu’on prend en tant qu’entraîneur et en tant qu'organisation. On veut travailler eux», analyse Desruisseaux.

«J’étais content de voir ça, car Daniel Renaud a appelé son temps d’arrêt en première période après un dégagement refusé. Ça, c’est parce qu’il pensait qu’on ne reviendrait jamais dans ce match. C’était un gros manque de respect envers nous. En fin de partie, quand son équipe a fait un dégagement refusé lorsque c'était 7-5, il commençait à regretter cette décision».

Absent cet après-midi après avoir été victime d’un contact à la tête vendredi soir, le capitaine Justin Robidas prenait déjà un peu du mieux et montrait déjà des signes de progression, assure son entraîneur. Le centre de 19 ans doit tout de même passer certaines étapes du protocole des commotions cérébrales avant de revenir au jeu.

De la visite toute droit arrivée des Maritimes attend maintenant les Foreurs, la semaine prochaine, alors que les Islanders de Charlottetown (vendredi) et les Wildcats de Moncton (samedi) seront au Centre Agnico Eagle.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média