Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

13 novembre 2022

Hugo Saez - hsaez@medialo.ca

L’Armada glace les espoirs de victoire des Huskies

Des avantages numériques fructueux

Huskies-Armada 221113

©Photo Le Citoyen - Hugo Saez

Décisif à de nombreuses reprises dans son enclave et nommé première étoile du match avec 55 arrêts, Charles-Édward Gravel a résisté face à la pression offensive de la meute qui s’est intensifiée au cours de la partie.

Pour leur troisième match en l’espace de 72 heures, les Huskies n’ont pas réussi à renverser la vapeur face à l’Armada (5-2). Du positif est toutefois à retenir pour la meute, qui continue son apprentissage pour la suite de la saison.

À l’heure où les températures négatives et les flocons ont pris possession de Rouyn-Noranda, l’Armada est venue rajouter un coup de froid sur la patinoire de l’aréna. Menés de deux buts à la marque, les Huskies avaient pourtant fait le plus dur en revenant à égalité en fin de troisième période. La meute ne sera donc pas l’équipe qui infligera un septième revers de rang à Blainville-Boisbriand. Avec une production de 57 lancers sur l’ensemble de la partie, les munitions n’ont pas manqué aux joueurs de Redgie Bois. « On a joué un bon match, les joueurs ont travaillé fort et on ne peut rien nous enlever là-dessus. On a fait un bon pas en avant dans notre processus, j’ai aimé le match des joueurs et je pense que l’on méritait un meilleur sort », tient d’ailleurs à souligner ce dernier en conférence de presse.

En avantage numérique, Mikaël Denis a agi en renard des surfaces pour ouvrir la marque avant que Josh Lawrence, assisté par Zachary Cardinal et Jonathan Fauchon, loge à son tour la rondelle dans le filet de Kyle Hagen. Le joueur de 20 ans a par ailleurs été l’auteur d’un match plein, avec un tour du chapeau et deux passes à son actif. Opportuniste, il a été un véritable poison pour la défense rouynorandienne. En fin de match, il a notamment mis fin aux espoirs de remontée des locaux en subtilisant d’abord la rondelle à Dylan Gill pour donner de l’air à son équipe avant de mettre un terme au suspense dans un filet désert.

Indécis jusqu’au bout

Du côté des Huskies, Axel Dufresne a permis de concrétiser une domination sans précédent dans le second acte, en supériorité numérique. Soutenue par ses partisans, la meute pousse. Gravel, quant à lui, repousse. Tout est mis en œuvre pour revenir au score. Les Huskies font face à une défense compacte, qui fait bloc devant son gardien et verrouille l’accès à l’enclave. « C’est sûr qu’à 57 lancers on aimerait marquer plus que deux buts, ça va être à nous de trouver des solutions, de mettre la présence au filet. Les joueurs l’ont fait, c’est juste qu’on aurait peut-être dû le faire mieux », analyse Redgie Bois.

Si l’on était sur un terrain de soccer et non sur la patinoire de l’aréna, Thomas Verdon aurait pu délivrer la foule lorsqu’il a dévié la rondelle du patin droit dans la cage du gardien de l'Armada. C’est finalement Louis-Philippe Fontaine, d’un lancer au ras du poteau, qui trompe la vigilance d’un Gravel globalement frustrant pour les Huskies sur cette rencontre. C’est le moment choisi par Alexis Gendron pour sortir de sa boîte et venir gâcher la fête. Muet depuis trois matchs, l’attaquant de l’Armada plante son quatorzième but de la saison. « Il faut garder la tête haute, on a grandi en tant qu’équipe aujourd’hui et on va sortir plus fort de tout ça », déclare néanmoins l’entraîneur-chef de la meute.

La semaine prochaine, ce sont les formations de la conférence Est qui feront la route jusqu’en Abitibi-Témiscamingue. Les Wildcats de Moncton se présenteront face aux Huskies sur la patinoire de l’aréna vendredi 18 novembre à 19 heures.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média