Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

14 novembre 2022

Ian-Thomas Bélanger - itbelanger@lexismedia.ca

Un centre d’hébergement pour les patients du CROR

Le Centre de Radio-Oncologie Régional (CROR) de R-N pourra loger les patients provenant de partout dans la région

Centre d'hébergement

©Le Citoyen - Ian-Thomas Bélanger

Les locaux, qui seront situés dans l’immeuble du 10, rue du Terminus Ouest à Rouyn-Noranda, comprendront 10 chambres à l’usage exclusif des patients du Centre de Radio-Oncologie Régional

La Fondation Santé Rouyn-Noranda annonce la création de son nouveau centre d’hébergement, associé au Centre de Radio-Oncologie Régional (CROR), pour 2024. 

Les locaux, qui seront situés dans l’immeuble du 10, rue du Terminus Ouest à Rouyn-Noranda, comprendront 10 chambres à l’usage exclusif des patients du CROR.

« Il s’agit d’un projet d’environ 10 millions de dollars, dont 8 millions seront attribués à la mise en place des infrastructures. Le 2 millions restant sera pour assurer la pérennité du centre pendant au moins quelques années », explique la directrice générale de la Fondation Santé Rouyn-Noranda, Stéphanie Thuot.

Cette dernière ajoute que les plans et devis devraient être prêts au début de l’année 2023 afin de pouvoir aller de l’avant avec les appels d’offres et octroyer le contrat à l’entrepreneur choisi au printemps 2023.

La Fondation s’attend à ce que la maison d’hébergement puisse recevoir ses premiers visiteurs en 2024. Bien que les patients qui visitent le centre hospitalier autre que pour des soins en cancérologie pourront y séjourner, la priorité sera toutefois donnée aux patients du CROR.

« Nous travaillons présentement sur notre campagne de financement afin d’aller chercher l’argent nécessaire pour poursuivre notre but. Présentement, nous avons officiellement acquis l’immeuble, mais il nous reste encore des fonds à recueillir dans le but de concrétiser le projet », ajoute Stéphanie Thuot.

Le choix du 10 rue du Terminus s’explique également par le fait que, tel que recommandé par la Fondation québécoise du cancer, la Société canadienne du cancer et le MSSS, la maison d’hébergement devait se retrouver à moins de 200 mètres de l’hôpital, afin de minimiser le transport pour les patients qui devront s’y déplacer afin d’obtenir des soins. 

Commentaires

15 novembre 2022

Claude Gaudet

8 millions pour rénover et aménager 10 chambres, je trouve ça cher un peu beaucoup. Comme d'habitude, il y aura surement des dépassements de coûts et cela finira par 1 million par chambre.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média