Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

23 novembre 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Un premier bain de foule abitibien pour le ministre Lacombe

Mathieu Lacombe

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Nommé dans la controverse comme ministre responsable de l’Abitibi-Témiscamingue, Mathieu Lacombe sent que l’accueil a été positif.

POLITIQUE - Le nouveau ministre régional de l’Abitibi-Témiscamingue, Mathieu Lacombe, a mis le pied pour la première fois dans la région depuis sa réélection du 3 octobre dernier. Une présence qui vient mettre les pendules à l’heure sur les priorités via de nombreuses rencontres avec différents acteurs et élus du territoire.

En visite notamment à la cathédrale d’Amos le député de Papineau, en Outaouais, a pu se rendre dans certains commerces de Rouyn-Noranda durant la journée de mardi. Celui-ci a aussi eu le temps de s’entretenir avec la mairesse rouynorandienne Diane Dallaire.  

Arrivé à Val-d’Or, le ministre de la Culture et des Communications a joint les trois députés régionaux, Suzanne Blais (Abitibi-Ouest), Daniel Bernard (Rouyn-Noranda – Témiscamingue) et Pierre Dufour (Abitibi-Est) pour un point de presse devant les médias au bureau de comté de ce dernier. 

Si sa nomination a suscité de la controverse sur le territoire témiscabitibien, le ministre se dit quand même bien accueilli à travers la région et son équipe. 

«Au fond, les gens veulent la même chose que Pierre [Dufour], Suzanne [Blais] et Daniel [Bernard] : des résultats pour les citoyens. Nous sommes en mode solution et on travaille pour obtenir des succès rapides pour montrer que les dossiers avancent», indique Mathieu Lacombe. 

Daniel Bernard Suzanne Blais Mathieu Lacombe Pierre Dufour

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

De gauche à droite : Daniel Bernard, Suzanne Blais, Mathieu Lacombe et Pierre Dufour.

Au travers des discussions, le sujet de la santé est revenu au cœur des priorités régionales. Le ministre Lacombe n’a pas glissé un mot sur le dossier de la fonderie Horne, un enjeu national lors du dernier processus électoral. 

«Il y a un grand consensus qu’on doit améliorer les infrastructures en santé, en plus de l’attraction et de la rétention de la main-d’œuvre. Je considère avoir découvert cet enjeu plus en profondeur», juge le ministre. 

«On a décidé de ne pas aborder le sujet de la fonderie Horne, car c’est un dossier qui chemine bien et qui avance. J’ai rencontré la mairesse avec des collègues et d’autres préfets. C’était l’occasion de parler de plein d’autres sujets», ajoute M. Lacombe. 

Ce dernier se voit comme une paire de bras supplémentaire pour aider le trio de députés en Abitibi-Témiscamingue. Nommé Adjoint gouvernemental au ministre responsable à la suite de la levée de boucliers des différents acteurs régionaux, Pierre Dufour précise que les dossiers seront directement acheminés à leurs collègues ministres, tandis que le député de Papineau agira en tant qu'appui dans ces démarches. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média