Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

28 novembre 2022

Hugo Saez - hsaez@medialo.ca

Brad Yetman et les Huskies font mentir les prédictions

« Pour nous il faut continuer de mettre le focus sur notre processus et faire les choses de la bonne façon. On voit tout le temps qu’à chaque match, on travaille vraiment fort et on grandit dans notre identité. »

Huskies-Phoenix 220930

©Photo Le Citoyen - Hugo Saez

Les joueurs des Huskies, regroupés autour de leur capitaine Édouard Cournoyer lors du premier match de la saison à domicile.

Installés dans la première moitié du classement général de la LHJMQ, les Huskies ont affiché un niveau de jeu supérieur aux attentes exposées par les analystes en marge de la saison. Une situation dont Brad Yetman, l’entraîneur-chef de la meute, n’est pas surpris. Celui-ci dresse le bilan de son collectif au tiers de la saison, un moment charnière.

« On a bien aimé ce que l’on a vu jusqu’à présent. La façon dont les joueurs se sont améliorés, dont les jeunes ont progressé : c’est une bonne chose. On a vu où les analystes nous plaçaient au classement au moment des prédictions, mais ça ne nous dérange pas. On sait qu’on a une bonne équipe ici », déclare Brad Yetman par rapport au contenu proposé par les siens depuis le début de la saison. Bien qu’ils aient connu des hauts et des bas, les Huskies ont prouvé qu’il fallait compter sur eux cette année. 

Malgré un effectif remanié marqué par l’arrivée de nombreuses recrues cet été, la meute a également démontré qu’elle pouvait s’avérer redoutable lorsqu’elle jouait dans son identité. Cette identité est ni plus ni moins la base de la recette des Huskies. Celle-ci s’articule autour de cinq ingrédients : le respect, la fierté, l’implication, le caractère ainsi que le désir de s’améliorer jour après jour. « Si on est capables de vivre dans ces cinq valeurs, on ne va pas simplement s’améliorer en tant que joueur ou personnel de hockey, mais aussi en tant que personne, qu’homme. Compétitionner, batailler, ne jamais lâcher, toujours être prêt à jouer et à bouger nos pieds : si on joue comme ça et qu’on perd le match, ça va arriver. Mais si on est conscients de ça dans notre processus, on va plus gagner de matchs qu’en perdre », rappelle par ailleurs Brad Yetman. 

L’union fait la force 

L’autre élément qui fait la force des Huskies depuis le début de la saison, c’est la profondeur de son effectif et sa solidarité affichée aussi bien sur la glace qu’en dehors. Sur chaque rencontre, la solution peut venir de n’importe quel hockeyeur et au sein de la vision instaurée par Brad Yetman et son staff, le collectif prime sur les individualités. « On sait que si on joue comme une équipe, on a des chances de gagner chaque soir. Il faut travailler ensemble, positiver ensemble et faire passer l’équipe en premier, en priorité. On n’a pas une vedette qui va compter 100 points cette saison. On doit attaquer et défendre comme une unité de cinq. Si on fait ça sur les deux côtés de la glace, ça nous donne une chance d’avoir du succès », justifie ce dernier. 

Cette cohésion est apparue à de nombreuses reprises sur la patinoire, à domicile ou à l’extérieur et a posé bien des problèmes aux équipes adverses, qui ont parfois éprouvé des difficultés à développer leur hockey. 

Quelques ajustements à apporter 

Si la recette des Huskies a déjà quelque peu porté ses fruits, certains ingrédients manquent à l’appel pour qu’elle soit encore plus savoureuse. Brad Yetman a notamment évoqué la constance de ses joueurs dans les résultats, en pointant du doigt les deux revers concédés à l’aréna face aux Cataractes (6-1) et à l’Armada (5-2) à la suite de la folle remontée accomplie contre les Olympiques (6-4). « On doit rester constants dans notre culture, notre identité. Il faut rester focus sur les choses que l’on peut contrôler dans nos actions et nos attitudes. Il ne faut pas que l’on soit trop bas ou trop haut avec nos émotions. On doit continuer à travailler sur l’éthique de travail. On a plusieurs joueurs qui travaillent vraiment fort offensivement mais quand c’est le temps de jouer défensivement, ils sont un peu trop lents. C’est ce que l’on veut améliorer par la suite », explicite le coach rouynorandien. 

En revanche, l’entraîneur-chef a tenu à constater la progression générale de ses jeunes joueurs, la montée en puissance de ses athlètes de 18 ans ainsi que le leadership des hockeyeurs de 20 ans. Selon lui, aucun de ses protégés n’est en-dessous des attentes depuis le coup d’envoi de la saison. « Je ne vais jamais dire cela d’un joueur, parce que ce sont des moments d’apprentissage. S’il y a un joueur qui fait des erreurs, c’est important d’apprendre et même pour nous aussi parce que cela peut dire qu’il y a une façon que l’on a mal enseigné ou qui n’était pas claire », appuie Brad Yetman.  

Période de Noël en approche 

Enfin, la période des fêtes de fin d’année amène à réfléchir sur les potentielles arrivées et possibles turnovers futurs au sein de l’effectif des Huskies. « On sait que si l’on ajoute quelques bons morceaux aux périodes des échanges, ça peut nous aider. C’est pourquoi on évalue notre équipe constamment, quotidiennement. On ne veut pas regretter de manquer quelque chose avec un joueur parce que cela peut faire la différence. On profite de chaque jour pour améliorer l’équipe, mais aussi nous comme personnel. Si l’on reste les mêmes, les joueurs resteront les mêmes aussi. Il faut saisir l’opportunité et le défi de chaque jour », conclut le chef de file des Huskies. 

En attendant de voir la suite de la saison, nul doute qu’il faudra compter sur la meute pour venir apporter du piment en LHJMQ. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média