Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

08 décembre 2022

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

La grotte de Ville-Marie n’aura pu être sauvée

Elle sera remplacée par une structure à son effigie

Grotte Ville-Marie

©Capture d'écran présentation

Une structure à l’effigie de la grotte la remplacera.

Il était écrit dans le ciel que la grotte construite à Ville-Marie en 1904 avec les moyens du bord en hommage à celle de Fatima arriverait un jour en fin de vie. Les résultats d’études sur sa valeur patrimoniale et la possibilité de la restaurer ont été dévoilés le 7 décembre à la galerie du Rift.

Selon Manon Gauthier, directrice des Loisirs, Sports et Espaces verts à Ville-Marie et porte-parole du comité de la grotte, l’étude, menée par la firme Englobe Corp, visant à caractériser la durabilité du béton de la grotte et de l’escalier y conduisant a démontré que les matériaux sont dans un état de dégradation avancé et ne sont pas adaptés pour offrir une durabilité aux cycles de gel-dégel.

«Des tests de résistance à la traction et à la compression, des mesures du taux d’absorption et d’évaluation du réseau des vides d’air ont été effectués, a-t-elle fait savoir lors de la rencontre à laquelle ont assisté une vingtaine de personnes. Un plus grand nombre de prélèvements a dû être fait puisque plusieurs échantillons se désagrégeaient au moment du prélèvement, C’est un total de 15 échantillons qui ont servi à effectuer les différents tests nécessaires.»

Recommandations

La recommandation d’Englobe Corp s’est arrêtée sur une reconstruction et non une restauration, et ce, à la suite d’une évaluation géotechnique du mouvement du sol. Et c’est là que la valeur patrimoniale est entrée en ligne de compte.

Confronté à la recommandation, pour la sécurité des citoyens, de démolir la structure en état de décrépitude avancée, le comité de la grotte s’est montré soucieux d’en préserver la valeur patrimoniale, et ce en tenant compte de l’attachement de la population envers ce site et son histoire.

Grotte Ville-Marie

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

La Grotte de Ville-Marie, construite en 1904, devra être démolie tant son état de décrépitude est avancé.

«Je reconnais cependant que le comité a tout mis en œuvre pour respecter le caractère patrimonial et notre sentiment d’attachement envers ce lieu» - Thérèse Cardinal

«Le comité a travaillé avec la firme d’architectes Artcad, afin de trouver une proposition de reconstruction, non pas à l’identique, mais qui respecte les principaux éléments d’intérêt patrimoniaux qu’on y retrouve», a indiqué Mme Gauthier.

Thérèse Cardinal, présidente de la Société d’histoire du Témiscamingue, a ressenti une certaine déception en voyant l’expression religieuse du site s’effacer quelque peu derrière sa seule référence patrimoniale. Elle s’est toutefois dite ouverte au travail effectué pour conserver l’essence de ses contours.

«Les plans proposés sont bien puisqu’on reconnaît la grotte dans sa forme, a-t-elle consenti. Mais le fait qu’elle ne soit plus couverte enlèvera certainement un cachet important au lieu. Je reconnais cependant que le comité a tout mis en œuvre pour respecter le caractère patrimonial et notre sentiment d’attachement envers ce lieu.»

Pèlerinages

Quoique la dégradation de la grotte ait été très avancée, un pèlerinage s’y est quand même tenu à l’été 2022. Jointe à ce sujet, la secrétaire de la Fabrique de la paroisse Notre-Dame-du-Rosaire à Ville-Marie, Carole Rocheleau, l’a confirmé. «Il y en a eu un l’été dernier, et rien n’indique qu’il n’y en aura pas en 2023 et les années suivantes», a-t-elle avancé.

Rappelons que des pèlerins provenant des quatre coins de la région et même de l’Ontario viennent y célébrer depuis sa création la fête de l’Assomption le 15 août de chaque année. L’événement a même déjà attiré des foules dépassant les 15 000 pèlerins.

Grotte Ville-Marie

©Capture d'écran présentation

Une structure à l’effigie de la grotte la remplacera.

Commentaires

9 décembre 2022

Chantal M. Tremblay

Drôle de Grotte! Elle est où la Vierge Marie pour qui la vrai grotte avait été érigée. Cette mauvaise copie aurait bien figurée au palmarès des “ plus vrais que faux” de l’étude d’Umberto Éco.

9 décembre 2022

Chantal M. Tremblay

Vengeance de la Vierge: on annonce le 8 décembre, l’ Immaculée Conception….que la grotte en son honneur, la plus vieille structure religieuse en Abitibi-Témiscamingue, sera démolie. Que voulez-vous quand le maire de Ville-Marie se demande si une structure construite en 1904 au nom de Marie….est patrimoniale (sic), quand la responsable des loisirs , sports etc parle du pèlerinage,”,,,du 15 août, hum à Marie…”, ma fille ça s’appelle L’Assomption! Bon elle pourra toujours organiser du rappel sur la structure en métal, il y a déjà la piste de VTT sur le parcours du chemin de croix….Même si vous êtes des ignares, quelqu’un aurait pu vous rappeler la force d’attraction touristique du tourisme religieux. Que voulez-vous l’étude patrimoniale à été confié à un conteur qui ne comprenait même pas ce qu’on lui décrivait. Honte! Honte! Au conseil de la Ville de Ville-Marie. Continuez d’aller à la chasse, de payer pour écouter des humoristes au supposé Centre de la Culture et faites un beau parc de sports sur le site de la Grotte…de Ville-Marie. La culture en Abitibi-Témiscamingue se résume à des jeux et du pain. Quelle tristesse ,

11 décembre 2022

Florent Héroux

Cette structure,plus que centenaire, remplace tristement l'ancienne grotte, dédiée à la Vierge Marie. En réalité, elle cache bien la cavité dans le rocher de l'ancienne grotte. Malheureusement, cette structure artistique ne représente rien de plus que l'imitation d'un trou dans le roc de la montagne. Même des écriteaux historiques ne replaceront pas les éléments principaux manquants de l'ancienne grotte. Il n'y a aucun signe chrétien, pas de croix, rien de la Vierge-Marie la première raison de la grotte, rien des Oblats de Marie-Immaculée et des communautés religieuses collaboratrices. On n'y voit rien des milliers de visiteurs, chrétiens ou non, venus de près et de loin s'y recueillir. Les prochaines générations de visiteurs en pèlerinage verront seulement cette réplique, sans histoire, d'un trou devant le rocher inerte. Refaire l'histoire ce n'est pas de camoufler un riche passé par des structures sans âme au nom de la modernité. C'est désolant, car la grotte c'était beaucoup plus qu'une ouverture dans le rocher. Florent Héroux Recherchiste et auteur New Liskeard, Ontario

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média