Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

09 décembre 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Les Foreurs percent une brèche dans la forteresse du Centre Vidéotron

Première défaite des Remparts sur sa patinoire.

Foreurs Val-d'Or - Remparts Québec

©gracieuseté - Dany Germain

Val-d'Or devient la première équipe à infliger une défaite aux Remparts au Centre Vidéotron.

HOCKEY JUNIOR - Battre les Remparts de Québec est un objectif que peu d’équipes ont réussi cette saison. Les battre sur la glace du Centre Vidéotron demeurait encore du jamais vu en 2022-2023. Les Foreurs de Val-d’Or se sont assuré de briser cette séquence, en l’emportant 4 à 1, vendredi soir.

Battu à deux reprises par les Remparts sur sa glace, la semaine dernière, le vert et or avait une occasion rêvée de rendre la monnaie aux hommes de Patrick Roy. Ces derniers devaient se débrouiller avec un effectif réduit en l’absence de Nathan Gaucher, Zachary Bolduc, Evan Nause et William Rousseau, tous partis au camp d’Équipe Canada Junior.

Avant cette partie, les Remparts avaient remporté leurs 14 premiers duels à la maison, ce qui représentait la 6e plus longue séquence de l’histoire de la LHJMQ pour débuter une saison. Même s’il concède que sa troupe avait l’air d’un groupe qui avait voyagé la veille, Maxime Desruisseaux s’est réjoui que celle-ci ait joué sur les orteils, au lieu des talons.

«Il n’y a pas 10 manières de performer. On veut jouer de la bonne façon, du début à la fin. Le fait que les joueurs se sont supportés et qu’on gagnait nos batailles à un contre un est de belles choses. Il faut répéter ça», a-t-il déclaré après la rencontre.

Une sortie en beauté

Pour un deuxième match consécutif entre les deux clubs, Val-d’Or a retraité au vestiaire avec une avance d’un but après 40 minutes de jeu. Rattrapés et frustrés en troisième période, dimanche dernier, les Foreurs avaient la mission de conclure le travail d’une meilleure manière.

Contrairement au match disputé au Centre Agnico Eagle, les Abitibiens ont tout d'abord réussi à aller chercher le but important pour distancer l’adversaire.

Dès la 61e seconde, Justin Robidas (12) a traversé la patinoire d’un bout à l’autre avant de battre le gardien Quentin Miller pour faire 2 à 0. Après que Théo Rochette (16) ait réduit l’écart de moitié, quelques minutes plus tard, Frédéric Potvin (2) a assuré une réplique aussi rapide qu’importante pour redonner une avance de deux buts aux visiteurs. Alexandre Guy (7) a scellé le débat dans un filet désert.

«J’ai trouvé qu’on a dicté l’allure de la troisième période. Le but de Robidas en était un important, car cela nous a donné des ailes. L’adversaire marque, mais Frédéric [Potvin] en met un dedans qui leur casse les reins. Les gars ont joué pendant 60 minutes et on a trouvé le moyen de bien finir cette partie», a affirmé Desruisseaux.

Un qui appréciera cet heureux dénouement est certainement le gardien Mathys Fernandez. Repêchée par les Remparts en 2021 et échangée à Val-d’Or en août dernier, la recrue de 17 ans était aussi d’office, le 4 décembre, lorsque les Remparts ont inscrit trois buts consécutifs pour se sauver avec la victoire.

Auteur de 24 arrêts dans la victoire, Fernandez a réalisé un arrêt important en fin de troisième période en déposant sa mitaine sur la rondelle avant que celle-ci glisse au-delà de la ligne rouge, et ainsi préserver l’avance de deux buts.

«Il voyait bien la rondelle et restait imposant devant son filet. Son sens de l’anticipation était bon. C’est tout un match de sa part», a complimenté le pilote des Foreurs.

Alexandre Doucet (26) a continué sur sa lancée en marquant dans un septième match consécutif. Le meilleur buteur du circuit Courteau n’a eu qu’à déposer un disque laissé seul derrière Miller pour ouvrir le pointage en première période.

Après cette visite dans la Vieille Capitale, les Foreurs prendront la route pour affronter l’Océanic de Rimouski, samedi après-midi. Jason Desruisseaux s’approche d’un retour au jeu, lui qui a participé à la période d’échauffement, ce soir. Son instructeur parle d’une réactivation au cours du séjour de l’équipe au Bas-Saint-Laurent. Quant à David Doucet, il est demeuré en Abitibi-Témiscamingue.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média