Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

12 décembre 2022

Hugo Saez - hsaez@medialo.ca

Les Citadelles ont enclenché le processus

« Améliorer le processus, préparer la prochaine performance : c’est ce que l’on veut faire. »

Garry Parke Citadelles

©Photo Le Citoyen - Hugo Saez

Garry Parke a aussi renseigné que le respect était la valeur première au sein des Citadelles, dont l’idée est de « bâtir des personnes de premier plan » en s’assurant que tout le monde se respecte, que ce soit sur la glace, à l’école ou encore dans les familles de pensions.

Entraîneur-chef du M17 AAA et responsable de la structure des Citadelles, Garry Parke revient sur le début de saison des jeunes pousses du M15 AAA Élite ainsi que du M17 AAA. L’accent est mis sur la prépondérance du processus, que les joueurs continuent d’inculquer au quotidien.

Au regard du classement, les équipes du M17 AAA et du M15 AAA Élite des Citadelles ne jouent pas forcément les premiers rôles. Et pour cause, les résultats ne constituent pas la priorité pour le moment. « C’est plus un processus. On veut monter une marche à la fois et c’est ce que l’on fait en ce moment. Avec le M15, on ne regarde pas les résultats mais on perd beaucoup de matchs d’un point environ. Le M17, on n’a pas beaucoup de matchs de joués mais on voit une belle progression et beaucoup plus de maturité par rapport à l’année dernière. Les joueurs savent à quoi s’attendre aussi au niveau des attentes de l’équipe et du respect des consignes donc on voit une grosse évolution de la part du M17 AAA », constate fièrement Garry Parke. 

Les ajustements nécessaires se situeraient au niveau de la défensive, où de petites lacunes apparaissent parfois. « On sait que le hockey est un sport très offensif et rapide donc les bonnes équipes sont celles qui jouent bien défensivement, qui sont prêtes à fermer le jeu. Puis plus tu fermes le jeu, plus tu as la rondelle et plus tu as la rondelle, plus tu peux jouer offensivement. Souvent, ce sont nous qui donnons les chances à l’adversaire et c’est ce point défensif que l’on doit améliorer », analyse le fin tacticien. 

Être au service de l’équipe 

Néanmoins, le collectif et la cohésion sont les éléments qui demeurent la force des Cit’s depuis le début de la saison. « Je pense que la chimie est bonne dans les deux équipes. Les gars viennent ici et ils veulent travailler. Dès qu’on embarque sur la glace, on voit qu’il y a beaucoup de passionnés là-dedans. On voit que les gars savent à quoi s’attendre. Ils veulent réussir, ils travaillent ensemble, ils ont beaucoup de communication ensemble puis ils veulent s’assurer que tout le monde est sur la même page », estime Garry Parke.  

C’est dans cette optique que l’entraîneur-chef des M17 AAA ne sort pas du lot quelques hockeyeurs qui se seraient démarqués ou, au contraire, qui seraient un cran en dessous des attentes. « Quand l’équipe gagne, c’est l’équipe qui gagne. Ce n’est pas un joueur qui gagne s’il a fait trois buts. Il nous a aidé à gagner, mais c’est l’équipe qui fait le tout. On a besoin de tout le monde dans l’équipe pour gagner », insiste ce dernier. 

Travailler ensemble 

Selon Garry Parke, si les résultats ne passent pas avant le processus pour le moment, il se pourrait bien qu’ils finissent tout de même par arriver à condition que tous ses joueurs regardent vers la même direction. « Si tout le monde continue dans la même façon, la même veine, je pense que l’on peut s’attendre à de beaux résultats. Ces résultats-là vont venir si tout le monde travaille ensemble. Sur une chaîne, dès que tu as un maillon manquant ou un maillon qui casse puis qui s’en va dans une autre direction, il faut travailler en double », explicite le chef de file des Cit’s. Un processus en constante évolution et qui rencontre quelques modifications au plan initial après les fêtes de Noël dans la mesure où chacun se connaît davantage. 

Un homme dévoué au hockey 

Outre le bilan de ses équipes, Garry Parke est également revenu sur son implication qui fait de lui une figure incontournable du hockey à Rouyn-Noranda depuis de nombreuses années. En plus de ses différentes casquettes au sein de la structure des Citadelles, il est aussi directeur du développement des joueurs chez les Huskies.  

« Ce qui est le fun c’est de voir l’ambiance qu’on a avec les jeunes. Les jeunes nous parlent, nous posent des questions. Pendant l’hiver, même si les jeunes ne sont pas avec nous, ils vont nous écrire pour avoir des conseils, pour moi c’est comme une grande famille. Cette grande famille m’anime tous les jours, j’ai hâte de venir ici à l’aréna, j’ai hâte de montrer quelque chose de nouveau, j’ai hâte de voir les jeunes monter d’un cran puis intégrer des équipes plus hautes. C’est notre paie de voir ces jeunes-là qui sont passés par chez nous qui ont réussi », justifie-t-il.

Commentaires

13 décembre 2022

Ghislain Arsenault

La région devrai avoir plus de gens comme lui

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média