Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

16 décembre 2022

Hugo Saez - hsaez@medialo.ca

Les Huskies gardent le contrôle sur les Cataractes

Cinq dernières minutes irrespirables

HS-Huskies-Cataractes221216

©Photo Le Citoyen - Hugo Saez

À l’image de cette action aux abords de l’enclave où Mathis Perron a contraint Angus Booth, le capitaine des Cataractes, à s’étendre de tout son long sur le sol, les Huskies ont bénéficié de nombreuses périodes d’avantage numérique.

À l’issue d’un scénario indécis jusqu’au bout, ce sont finalement les Huskies qui terminent la soirée couronnés de succès (2-1). La recrue Bill Zonnon est sortie de son silence et est venue débloquer la situation au meilleur des moments, faisant exulter des partisans soulagés.

Seconde victoire consécutive pour les Huskies face aux Cataractes, qu’ils étaient déjà allés cueillir dans leur Centre Gervais Auto la semaine passée. Au terme d’un duel tactique éreintant, ce sont les visiteurs qui ont été mis échec et mat par le bâton de l’intenable Bill Zonnon. « On va prendre les deux points, mais est-ce qu’on est contents et satisfaits ? Loin de là. On sait que nos joueurs sont capables de donner plus que ce qu’ils ont montré ce soir », nuançait toutefois Brad Yetman en conférence de presse.

Une rencontre, une victoire, deux visages

Si Brad Yetman regrettait le manque de vitesse de ses joueurs lors des entames des dernières sorties, l’entraîneur-chef de la meute a été servi. La rencontre a démarré tambour battant. Avec 12 lancers à 1 au tableau d’affichage après huit minutes de jeu, les Huskies ont semé la panique dans la défensive des visiteurs. À l’image de deux punitions reçues pour un dégagement de Delafontaine tout droit dans les estrades et la présence de six joueurs sur la patinoire, les protégés de Daniel Renaud ne savaient plus où donner de la tête. Les Cataractes doivent une fière chandelle à leur portier, qui les a sauvé du chaos.

À l’inverse, les locaux n’ont pas été en mesure de capitaliser. Des occasions, ils en ont eu. Des lancers dangereux, ils en ont envoyé. Mais des rondelles dans le filet, il en a manqué. Les Huskies ont bien failli se mordre la patte, d’autant plus que de l’autre côté de la patinoire, les Cataractes se sont remis les idées en place et leur maladresse s’est dissipée de l’aire de jeu. Peu à peu, la rencontre s’est équilibrée et le scénario qui ressemblait à un conte de fée a bien failli tourner au cauchemar. « On a joué trop facile, on n’était pas assez devant le filet et il n’y avait pas assez de mouvement. On a besoin d’améliorer ça pour notre processus et demain soir », pointe du doigt le tacticien rouynorandien.

Un désavantage numérique salvateur

Si l’offensive n’était pas à la fête dans la seconde moitié du match, les Huskies ont pu compter sur une défensive des grands soirs. Malgré plusieurs situations en désavantage numérique, le rideau n’a pas été transpercé. Une solidité visible à quelques minutes de la fin, alors que Tristan Allard et Anthony Turcotte étaient tous deux sur le banc des punitions. « Redgie a parlé aux joueurs, j’ai juste fermé les yeux et espéré pour le mieux », raconte Brad Yetman à ce moment clé du match.

Outre la neuvième réalisation de Bill Zonnon, Tristan Allard (9) et Lou-Félix Denis sont les deux autres buteurs de la soirée.

La meute a déjà les yeux rivés sur le match de demain qui les opposera aux Voltigeurs de Drummondville. Il s’agira de la dernière opposition avant Noël. « On aura besoin de prendre les deux points », prévient l’entraîneur-chef, qui s’attend à un duel physique.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média