Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

17 décembre 2022

Hugo Saez - hsaez@medialo.ca

Les Huskies ont envoyé valser les Voltigeurs dans les airs

Finir sur une bonne note avant la coupure

Huskies-Voltigeurs221217

©Photo Le Citoyen - Hugo Saez

À la fin des soixante minutes de jeu, tous les joueurs ont embarqué sur la glace pour se féliciter et exprimer toute leur joie ensemble.

Samedi soir heureux pour les Huskies, qui ont arrosé la patinoire de leur force de caractère pour surmonter les Voltigeurs (3-2). Le défenseur Emeric Gaudet, l’enfant de la région, a délivré la patrie à quelques secondes du terme de la rencontre.

« C’est incroyable. Je ne sais pas trop quoi dire, c’est juste un truc de fou. Quand j’ai reçu la rondelle, je me suis dis que je n’avais plus qu’à shooter », raconte avec une vive émotion Emeric Gaudet suite à son but libérateur. Alors qu’une période de prolongation se profilait à l’horizon, le défenseur de la meute en a décidé autrement.

Les Huskies enchaînent donc avec un troisième succès consécutif et ne font pas de cadeaux aux visiteurs, bien que Noël soit d’actualité. Mission accomplie pour la troupe de Brad Yetman, qui fait le plein de confiance et consolide un peu plus sa sixième place au classement général par la même occasion.

Le réveil a sonné

Il a fallu attendre le quinzième but de Louis-Philippe Fontaine pour que les Huskies aient le déclic et que la confiance change de territoire sur la patinoire. Menés de deux longueurs à la marque en raison de Jérémy Lapointe (21) et Loic Goyette (4), les Rouynorandiens jouaient d’abord à contretemps. Avant que les locaux renouent avec leur identité qui fait leur force depuis le début de la saison.

C’est à ce moment que la défensive est entrée davantage en action et que les Voltigeurs ont commencé à subir. « Nos défenseurs ont vraiment été bons pour couper le jeu et sauter dans l’offensive juste après. C’est exactement comme cela que l’on veut jouer, c’est-à-dire rapide, récupérer la rondelle puis attaquer rapidement », analyse Brad Yetman.

Sur une rondelle bondissante, Bill Zonnon a remis les compteurs à zéro et la pression s’est accentuée sur la cage de Kevyn Brassard, ancien pensionnaire des Huskies. « Avec la jeunesse de notre équipe, c’est important de trouver des façons de créer du momentum par nous-mêmes », insiste par ailleurs le tacticien rouynorandien. Par les solides mises en échec de Leighton Carruthers, l’activité de Louis-Philippe Fontaine ou encore les parades de Thomas Couture, la meute a repris le contrôle et la maîtrise du match.

Place au repos

Il s’agissait ce soir du dernier match de la meute avant une courte trêve qui va permettre aux joueurs de retourner dans leurs familles pour le temps des Fêtes notamment. « C’est sûr qu’on va décompresser un peu et ça va faire du bien à tout le monde », indique Emeric Gaudet.

« Pour les joueurs c’est un bon moment pour se reposer, physiquement et mentalement. On a fait une bonne première moitié de saison et c’est maintenant le temps de penser à comment on pourrait avoir une meilleure deuxième moitié de saison encore », renchérit l’entraîneur-chef de la meute. En d’autres termes, le contrat a été rempli et il ne manque plus qu’à le signer.

Pour l’heure, à l’aube de la période des échanges, les Huskies vont profiter d’une semaine de coupure afin de déconnecter le temps des Fêtes et seront de retour à la compétition le mercredi 28 décembre à 19 heures, avec la réception des Olympiques de Gatineau.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média