Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

21 décembre 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

«Peu de gens pensaient que j’allais avoir un tel impact»

Alexandre Doucet passe aux Moosehads d’Halifax

Alexandre Doucet - Foreurs Val-d'Or

©gracieuseté - Dany Germain

Repêché du midget espoir, Alexandre Doucet s’est développé pour devenir l’un des attaquants les plus dangereux de la LHJMQ.

HOCKEY JUNIOR - La décision était dure à prendre, mais Alexandre Doucet et les Foreurs de Val-d’Or étaient enfin rendus à la rivière pour traverser le pont. Le vétéran, qui en était à sa quatrième saison en Abitibi-Témiscamingue, terminera officiellement sa carrière junior avec les Mooseheads d’Halifax.

Les émotions et le choc étaient encore palpables dans la voix de Doucet et du directeur général Pascal Daoust, quelques heures après l'annonce de la nouvelle, mercredi matin.

Ce dernier ne cache pas qu’il s’agit possiblement de la transaction la plus difficile qu’il a faite depuis son arrivée en poste avec le vert et or.  

En retour du convoité attaquant de 20 ans, les Valdoriens mettront la main sur un choix de 1er tour (Halifax) et de 3e tour (Cap-Breton) en 2023, ainsi que d’un choix de 2e ronde en 2024 (Gatineau). Le journaliste Jean-François Plante du journal Le Droit avait été le premier à lier le nom de Doucet aux Mooseheads, tandis que le collègue Vincent Tremblay de TVA Abitibi avait eu l’information sur le retour.

«On aimerait avoir une fenêtre d’opportunité chaque année. Par contre, il y a une date de péremption sur les joueurs. Malheureusement, ça nous pousse à prendre des décisions. Alexandre souhaitait avoir cette chance», explique Pascal Daoust.

«Je m’y attendais, mais ça demeure un mélange d’émotions. J’ai de la peine de quitter Val-d’Or et ma pension. L’autre côté de la médaille : j’ai maintenant l’opportunité d’être dans une équipe qui attaque pour la coupe», analyse Alexandre Doucet.

Un modèle pour les autres

La scène se déroule le 2 juin 2018, au Centre Gervais Auto de Shawinigan. Au loin, sur le parquet, les Foreurs de Val-d’Or connaissent un début de journée fort occupé. Déjà auteur de huit sélections parmi les 75 premiers choix de la journée (dont quatre dans les 20 premiers), Val-d’Or décide de prendre une chance sur un attaquant de plus petit format, tout droit sorti du midget espoir, au début de la sixième ronde.

Attiré par le sens du hockey et les qualités de marqueur de Doucet, Val-d’Or jette son dévolu sur un diamant à polir, qui passera d’un joueur retranché par les Cantonniers de Magog à l’un des meilleurs ailiers de la LHJMQ, et même de la Ligue canadienne de hockey (LCH).

Membre des Foreurs à temps plein à 17 ans après avoir enfin obtenu une chance avec les Cantonniers, le nouveau porte-couleurs des Mooseheads a pris son élan en 2021-2022 avec 33 buts et 75 points, avant de passer à la vitesse supérieure en 2022-2023.

Au moment de faire ses valises pour le temps des Fêtes, Doucet s’est placé en tête des buteurs de la LHJMQ avec 27 réussites, ainsi qu’au deuxième rang des pointeurs du circuit Courteau (53 points).

«Avant qu’on puisse développer un joueur, il faut qu’on soit capable de le repêcher, donc beaucoup de crédit revient à notre structure de recrutement. Personne n’aurait pu se dire qu’Alexandre allait se rendre jusque-là, et devenir un des meilleurs joueurs de la ligue à 20 ans», raconte Pascal Daoust.

«Je suis fier de ce que j’ai fait avec les Foreurs. Quand j’ai gradué des Harfangs du Triolet, peu de gens pensaient que j’allais avoir un tel impact. Je pense que je peux inspirer d’autres joueurs du midget espoir qui ne sortent pas tôt dans un repêchage, et leur dire que tu peux avoir une belle carrière, même si tu ne joues pas immédiatement dans le M18 AAA. Les Foreurs ont beaucoup de mérites dans mon développement», exprime le #47.

Comme le hockey réserve souvent de belles coïncidences, Doucet rejoindra le seul joueur au-dessus de lui dans la colonne des pointeurs, Jordan Dumais. Après avoir acquis le vétéran Josh Lawrence, il y a quelques jours, Halifax comptera sur une attaque encore plus explosive pour tenter d’aller chercher les grands honneurs, ce printemps.

«J’ai encore ce goût amer avec les Foreurs. On avait la chance de gagner, et on l’a échappé. J’y repense encore et la frustration me monte. Je vais tout faire pour gagner, cette fois-ci», promet Doucet.

Alexandre Doucet - Cantonniers de Magog

©gracieuseté - Cantonniers de Magog

Alexandre Doucet a enfin eu sa chance avec les Cantonniers de Magog, en 2018-2019.

Tout à gagner à l’interne

Pour les partisans du vert et or, c’est une deuxième pilule dure à avaler en quelques jours. Tout comme Justin Robidas, Alexandre Doucet était devenu l’un des favoris de la foule au Centre Agnico Eagle, notamment pour sa constance et son efficacité lorsque les Foreurs devaient se débrouiller à court d’un homme. Ses sept buts en désavantage numérique constituent aussi un sommet dans la ligue.

Ce sera aussi un défi pour l’offensive de Maxime Desruisseaux, qui voit maintenant deux joueurs combinant 35% des buts de l’équipe (41 sur 117) partir sous d’autres cieux. L’acquisition de Nathan Baril viendra donner du renfort dans cette facette de jeu, mais Pascal Daoust est formel : les jeunes qui avaient faim pour un rôle plus grand en début de saison ont maintenant la balle dans leur camp.

«Je vais le dire honnêtement, les 40 buts qu’on vient d’échanger sont disponibles pour un paquet de gars qui n’attendent qu’à avoir des opportunités. N’importe quelle équipe ne remplace pas un Robidas et un Doucet, dès demain matin, par juste des membres internes. Ceux qui disaient vouloir en avoir plus, tout est à leur disposition», met au défi le patron hockey des Foreurs.

Pour les partisans, Daoust comprend la déception qui vient avec le départ de deux éléments majeurs de l’organisation.

«Les gens qui sont tombés en amour avec Jonathan Lemieux, Jacob Gaucher et Justin Robidas doivent se rappeler qu’ils sont arrivés chez nous à cause d’une transaction pour une demi-saison de Julien Gauthier. Quand ils vont applaudir un Mathys Fernandez, un William Dumais et le choix de première ronde des Remparts en 2024, c’est parce qu’on a fait un choix déchirant comme celui d’aujourd’hui», rassure-t-il.

Maintenant que la situation des joueurs de 20 ans vient de débloquer chez le vert et or, ça ouvre la porte à un retour de Mavrick Gauthier au sein de l’équipe. Des discussions restent à être réglées, mais le défenseur aurait exprimé la volonté de revenir en Abitibi, lui qui évolue avec les Inouks de Granby dans la ligue junior AAA depuis quelques semaines.

Concernant Kale McCallum, les places pour les joueurs de 20 ans sont de plus en plus rares, vu que la grande majorité des équipes de tête semblent bien en scelle de ce côté. Pascal Daoust ajoute que dans le scénario d’une potentielle transaction pour la dynamo offensive des Foreurs en défensive, le deuxième danseur devra «aimer Kale autant que les Foreurs l’aiment».

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média