Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

10 janvier 2023

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Préparer les jeunes à apprécier encore plus les spectacles

Le Rift poursuit son action en médiation culturelle

Rift médiation culturelle

©Gracieuseté

Avant même d’assister aux spectacles, l’imaginaire et l’enthousiasme des élèves témiscamiens sont déjà mis à contribution. Leur réaction captée sur le vif en témoigne ici.

Tous les élèves témiscamiens, de la maternelle 4 ans jusqu’à l’école des adultes, ont accès à des ateliers de médiation culturelle avant d’assister aux spectacles présentés par le Rift. Hydro-Québec appuie financièrement cette démarche amorcée en 2018.

«On le constate immédiatement quand les enfants ont été préparés à un spectacle, a noté Amélie Cordeau, directrice générale et directrice artistique des arts de la scène au Rift. Ils participent beaucoup plus, réagissent davantage. Ils sont emballés, j’ai déjà entendu des enfants s’exclamer qu’ils veulent faire de la danse au sortir d’un spectacle de danse.»

Il faut savoir que depuis 2018, moment où la médiation culturelle a pris son envol au théâtre du Rift, grâce au concours financier du ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ), un souci particulier est accordé afin de rejoindre toutes ces clientèles lors du booking.

Démarche

«Souvent, des outils pédagogiques sont fournis avec les spectacles, a poursuivi Mme Cordeau. C’est à partir de ce matériel que notre médiateur prépare sa rencontre avec les élèves qui participent. Nous transmettons d’abord ce document aux enseignants, qui par la suite, décident d’inscrire leur classe.»

À titre indicatif, lors de la dernière présentation, Alice au pays des merveilles, pas moins de 17 classes ont pu bénéficier de médiation culturelle avant d’assister au spectacle.

«Ils participent beaucoup plus, réagissent davantage. Ils sont emballés, j’ai déjà entendu des enfants s’exclamer qu’ils veulent faire de la danse au sortir d’un spectacle de danse»  - Amélie Cordeau

Financement de 5000 $

Hydro-Québec a récemment délié les cordons de sa bourse pour octroyer au Rift une somme de 5000 $ visant à soutenir la médiation culturelle en arts de la scène. Cette somme a été très bien accueillie par la directrice générale.

«Hydro-Québec a toujours été présente pour nous, a rappelé Amélie Cordeau. Qu’il s’agisse de la Biennale internationale d’art miniature, du projet Raid Aventure qui s’est conclu au parc Opémican, ou encore de Au pays des pick up, lorsque nos activités s’inscrivent dans leur mandat, ils répondent présents.»

Chez Hydro-Québec, il est apparu essentiel que les jeunes du Témiscamingue puissent participer à des ateliers préparatoires qui leur permettront de mieux apprécier les arts de la scène.  «Quoi de mieux que la préparation pour prendre goût au théâtre», a convenu Arnaud Warolin, chef des relations avec le milieu en Abitibi-Témiscamingue, Nord-du-Québec et Saguenay-Lac-Jean chez Hydro-Québec.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média