Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

17 janvier 2023

Hugo Saez - hsaez@medialo.ca

Classique Nocturne Moreau : Amos a tout raflé

Sept médailles d'or

Podium M10 féminin Classique Nocturne Moreau 2023

©Gracieuseté - Andrick Lacroix

Le podium du M10 féminin 100% amossois, avec Maxim Lacroix, Maria Croteau et Evaëlle Angers.

Rare évènement organisé de nuit au Québec, la Classique Nocturne Moreau a vu s’affronter les athlètes de la région sur les pistes du club de ski de fond d’Évain. Parmi eux, ceux du club de ski de fond d’Amos se sont particulièrement distingués.

Ils étaient attendus, ils ont répondu à l’appel : les sociétaires du club de ski de fond d’Amos ont envahi les podiums à l’occasion de la première édition de la Classique Nocturne Moreau qui s’est déroulée samedi en soirée, sous les poteaux électriques flambants neufs d’Évain. Du M10 aux seniors, difficile de ne pas trouver un Amossois ou une Amossoise sur la boîte. Maxim Lacroix (M10), Arnaud Leclerc (M12), Zoé Lacroix (M12), Henri Croteau (M14), Léa-Maude Brière (M14), Louis Croteau (M16) ainsi que l'entraîneur-chef Andrick Lacroix (Sénior) reviennent tous de la compétition avec une breloque dorée à ajouter dans leur palmarès. 

Tâter le terrain 

Cette course, placée sous le signe de la fête dont les conditions de glisse étaient excellentes malgré le froid glacial, représentait l’opportunité pour les plus jeunes de se mesurer à d’autres athlètes et de leur donner un avant-goût du volet compétitif qui va s’offrir à eux par la suite. « Cela donne l’opportunité à certain de venir voir, de venir essayer », met en avant Andrick Lacroix. 

Les plus expérimentés d’entre eux ont également eu l’occasion de se familiariser avec les pistes du club de ski de fond d’Évain, où la finale régionale des Jeux du Québec se tiendra le 28 janvier prochain. Une compétition pour laquelle l’entraîneur-chef du club de ski de fond d’Amos se veut confiant. « Dans toutes les catégories où nous sommes représentés, on va avoir des athlètes d’Amos. On travaille sur des détails et sur le parcours, pour qu’ils soient prêts. Ça va leur permettre de savoir quand attaquer et quand récupérer », renseigne ce dernier.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média