Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

23 janvier 2023

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Recrutement : une mission au Maroc pour trouver des éducatrices

20 postes d’éducateur dans la mire

MRC Vallée-de-l'Or - Recrutement internationla

©gracieuseté

Un contingent de la MRCVO et d’entreprises régionales s’envoleront pour le Maroc, à la mi-février.

TRAVAIL - En marge des Journées Québec-Maroc, la MRC de La Vallée-de-l’Or s’envolera vers la mi-février à Marrakech pour tenter de trouver des candidatures pour des postes d’éducatrice. Il s’agira d’une cinquième mission de la sorte depuis 2018. 

En appui à certaines entreprises qui souhaitent combler leurs postes, la MRCVO tentera d’utiliser ce voyage pour combler une vingtaine d’ouvertures pour des emplois d’éducatrice au CPE Bambin et Câlin. Cette dernière souhaite avoir assez de main-d’œuvre pour ouvrir un troisième établissement, du côté de Malartic. Une initiative qui permettrait d’accueillir 80 enfants et de permettre aux parents de recommencer à travailler. 

«Présentement, les programmes d’études offerts ne sont pas en mesure de répondre totalement à nos besoins et c’est ce qui rend cette mission internationale aussi attrayante. La collaboration des partenaires facilite le processus et par son accompagnement, la MRCVO devient notre bougie d’allumage et ce sont les citoyens de la MRC qui en sortiront gagnants», précise le directeur général du CPE Bambin et Câlin, Yves Marcotte. 

Parmi les autres objectifs de ce voyage, la résidence pour aînés Places des Argousiers de Malartic tentera de trouver deux nouveaux préposés aux bénéficiaires de soir et de nuit. Quant à la MRCVO, elle souhaite combler un poste au département de l’entretien ménager. Cette relance des efforts pour le recrutement à l’international découle d’une nouvelle stratégie en attractivité par le Service du développement local et entrepreneurial (SDLE). 

«Le bassin de candidatures est important, ce qui est très intéressant pour toutes les entreprises de notre territoire. De plus, certaines missions mettent en valeur des corps de métiers précis qui sont en grande demande», analyse la directrice du SDLE, Marie-Andrée Mayrand. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média