Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

24 janvier 2023

Audrey-Anne Gauthier - aagauthier@lexismedia.ca

Petit marché ados entrepreneurs à La Sarre

Des jeunes du secondaire développent leur potentiel entrepreneurial

Marché Ados Entrepreneurs

©Gracieuseté Facebook CJEAO - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Des jeunes apprennent les rudiments de la menuiserie afin de créer des objets en bois dans le cadre de leur activité parascolaire en entrepreneuriat.

En collaboration avec le Carrefour Jeunesse emploi d’Abitibi-Ouest (CJEAO), des élèves du secondaire de la Cité étudiante Polyno de La Sarre ont préparé un petit marché pour vendre leurs créations élaborées dans le cadre d’une activité parascolaire en entrepreneuriat et qui aura lieu le samedi 28 janvier. 

De 10h00 à 14h00 au local de La Shop à l’intérieur de la bâtisse du CJEAO, les élèves faisant partie de l’activité parascolaire en entrepreneuriat présenteront les créations issues de leur projet d’entreprise.  

Des jeunes qui ont le flair des affaires, il n’en manque pas à La Sarre! Ce sont 23 jeunes entrepreneurs qui travaillent depuis septembre sur le développement de leurs entreprises sous la supervision de Stéphanie Guilbert, agente de projet à l’entrepreneuriat du CJEAO. Tous ensemble, ils ont créé 5 entreprises originales.  

Une fois par semaine, à raison de deux heures par séance depuis septembre, ces jeunes se rencontrent pour développer leur projet. Ils ont également passé par toutes les étapes d’apprentissages afin de mener à terme leur entreprise, que ce soit le brainstorm, la réalisation du projet, la création de produits ou d’événements, la rédaction ou bien encore le budget. 

« Au tout début, on s’assoit toute la gang ensemble et on élabore des idées même si elles sont farfelues ou irréalisables. Ça les aide à être plus créatifs, à trouver des solutions, à jumeler des idées pour les rendre possibles. Ça développe l’esprit d’équipe aussi. Moi, mon rôle, c’est de les accompagner tout au long du processus », explique Stéphanie.  

La Cité étudiante Polyno a également une enveloppe budgétaire pour contribuer au succès des activités parascolaires. Elle a donc contribué à payer le matériel nécessaire pour les différents projets des jeunes. « C’est le fun parce qu’on devient un peu comme leur banque. On achète les matériaux pour eux et ensuite ils apprennent à faire un budget. Ils ont défini combien coûte la création de leur projet, à quel prix ils doivent les vendre pour pouvoir rembourser le matériel et à la fois faire du profit. Ce sont vraiment toutes les facettes du projet qui est mis de l’avant dans cette activité parascolaire-là. » 

Une diversité d’entreprise  

Stéphanie souligne que ce sont les jeunes qui ont décidé de faire un marché pour présenter leurs produits et services. Sur les 5 entreprises imaginées par ces jeunes créatifs et engagés à 100% dans l’élaboration de leurs idées, il y a une entreprise de couture, une deuxième en menuiserie où des planches à découper et des cuillères de bois ont été construites, une autre en création de bijoux, une quatrième qui se spécialise en communication et la dernière qui offre des bougeoirs et des chandelles produites de A à Z, même les odeurs!

L’entreprise en communication ne présentera pas de concepts à vendre. Cependant, depuis septembre, les jeunes qui l’ont imaginée ont appris à faire de la vidéo, du montage, un podcast, de la rédaction pour les autres projets de leurs collègues. Ils ont également filmé un vidéo qui présente les différents projets en cours. De plus, les jeunes qui ont développé leur concept en lien avec la couture en sont encore à l’apprentissage des techniques. Pour le marché, ils ont plutôt décidé de se transformer en cuisiniers afin d’offrir quelques trucs à manger sur place afin de participer eux aussi à l’événement et d’apporter une petite touche chaleureuse au projet du marché. 

Un projet qui fait boule de neige   

Le projet des élèves de La Polyno a suscité un engouement auprès d’autres jeunes de l’école secondaire. « Ce qui est le fun aussi c’est que d’autres jeunes ont voulu participer au marché. Il y aura une jeune fille qui aura son kiosque à chapeaux qu’elle fabrique elle-même, une autre qui a elle aussi une entreprise de bijoux ainsi que ma fille, qui fait des baumes à lèvres », ajoute l’animatrice du projet.

Pour combler le tout, en collaboration avec le Comité jeunesse en milieu rural de Gallichan et de Normétal, deux autres jeunes se joindront à l’événement de samedi. L’une vendra des cartes de Saint-Valentin faites à la main et une autre fera la présentation de ses bombes de bain et de ses savons.  

Une nouvelle cohorte en février 

L’an dernier, une mini-cohorte avait été mise en place afin de jauger le potentiel de l’activité parascolaire en entrepreneuriat. 8 étudiants avaient pris part aux 4 cours offerts. Une 3e cohorte débutera le 7 février. 

Les jeunes intéressées peuvent s’inscrire jusqu’au 6 février. La seule condition est d’être un ou une étudiante à La Polyno. L’inscription peut se faire juste ici : https://www.lashop.quebec/jeunesse-entrepreneuriale. Un vidéo est également en ligne afin de mieux connaître les jeunes et leurs entreprises. Plusieurs autres informations en lien avec l’événement se retrouvent également sur la page Facebook du CJEAO.  

Pas de doute, la relève entrepreneuriale en Abitibi-Ouest est dynamique, créative et bien assurée pour le futur! 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média