Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

14 février 2023

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@medialo.ca

Forestiers : la guerre psychologique est entamée

Forestiers Amos 2022-2023

©gracieuseté - Dany Germain

Les Forestiers d’Amos et l’Intrépide de Gatineau croisent le fer à quatre reprises en l’espace d’un mois.

HOCKEY M18 AAA - Les prochaines semaines auront des allures de guerre psychologique pour les Forestiers d’Amos. Même s’ils affronteront l’Intrépide de Gatineau à quatre reprises en un mois, l’ennemi numéro un de la formation régionale… sera elle-même 

Alors que se concluait le calendrier régulier, dans les derniers jours, les Amossois effectuaient une dernière générale avant la vraie saison. Assurés de disputer un doublé contre les Gatinois pour se qualifier au premier tour des séries éliminatoires, le tableau indicateur et le classement seront les dernières pensées des joueurs et du personnel d’entraîneurs.  

De retour à une emphase maximale sur la façon de jouer et le développement, les Abitibiens semblent jouer avec moins de pression sur les épaules. Sans compter que leur victoire de 8 à 5 face aux toujours puissants Cantonniers de Magog et celle de 3 à 2 en prologation contre les Gatinois ont remonté le moral des troupes. 

«On est à cheval sur le ‘’tout le monde veut gagner’’. Ça reste que ce sont des jeunes qui vont au secondaire, et certains au Cégep. Ils font ça pour le plaisir et pour s’améliorer. Gagne ou perd, à la fin de l’année, les gars vont devenir de meilleures personnes et pourront mieux compétitionner dans un calibre avec plus d’adversité», illustre l’entraîneur, Shawn Lanoue. 

«Ça ne veut pas dire qu’on est parfait. On va continuer de faire des erreurs, et c’est bien correct. Si on enlève le résultat des conversations, on enlève une pression sur tout le monde. On fait ça parce qu’on a du plaisir et on veut s’améliorer», renchérit-il. 

La série aller-retour entre Amos et Gatineau se déroulera lors de la fin de la semaine de relâche scolaire. Au terme des deux parties, l’équipe avec le plus de points de classement, comme en saison régulière, passera au prochain tour. Si une égalité persiste après les deux duels, une prolongation suivra immédiatement. 

Arsenault séduit le Phoenix 

Un qui aura la tête un peu plus reposée pour aborder cette fin de saison sera sans doute l’attaquant William Arsenault. Non repêché dans la LHJMQ à deux reprises, le hockeyeur de Rouyn-Noranda a été signé comme agent libre par le Phoenix de Sherbrooke. Cette entente permettra à Arsenault d’avoir sa chance pour un poste l’an prochain, dans la formation de Stéphane Julien. 

Celui qui a présentement 31 points au compteur à sa dernière saison dans le circuit Lévesque n’a pas ménagé les efforts pour y arriver. De son propre aveu, Shawn Lanoue y est allé avec le gros gant de fer à plusieurs reprises pour développer le vétéran de 17 ans. 

«Il nous fait bien paraître, ne cache pas l’instructeur. Je suis heureux pour lui, car il sera un ambassadeur pour l’équipe, et c’est tout en son honneur.  Je me souviens qu’il y a des journées où il aurait pu partir, car j’étais sur son dos et je n’étais pas facile avec lui». 

Le décrivant comme l’un des joueurs de 17 ans les plus dynamiques du circuit M18 AAA, Lanoue concède qu’Arsenault a les outils pour passer au niveau supérieur. Par contre, son éthique de travail devait être améliorée. 

«Au début, ce n’était pas un joueur qui donnait son 100%, avec une attitude positive, tous les jours. Plus ça va, plus il est constant là-dedans. Et encore, je ne le lâche pas. Je lui parle presque chaque jour, juste pour m’assurer qu’il demeure dans un bon état d’esprit. Plein de joueurs auraient dit que je suis sur son dos. Lui, il écoute ce que je dis et il travaille». 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média