Carrières Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Infolettre

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

05 mars 2023

Hugo Saez - hsaez@medialo.ca

Les Huskies rois de la 117 cette saison

Sixième guerre de la 117 consécutive qui tourne à l’avantage des Huskies

Huskies-Foreurs 230305

©Photo Le Citoyen - Hugo Saez

Encore buteur ce soir, Dyllan Gill est dans tous les bons coups depuis plusieurs matchs.

Dans le cadre d’une rencontre particulière avec le retrait du chandail de Marc-André Bourdon, les Huskies remportent une nouvelle fois le bras de fer face aux Foreurs (6-4). Xavier Sareault a réalisé 41 arrêts pour sa grande première dans la LHJMQ.

Que ce soit pour les Huskies ou les Foreurs, la défaite était interdite. Dans cette optique, ce sont les locaux qui ont montré un meilleur visage. « « J’ai bien aimé la façon dont on a joué physique et notre possession de la rondelle. Je suis content de voir que nous avons été capables de capitaliser sur nos chances de marquer même si nous devons être plus fiables et rester disciplinés défensivement. Ce sont encore des erreurs individuelles qui leur ont donné des chances de marquer. Il y a des moments où ce n’était pas beau mais l’objectif était de gagner et les joueurs ont trouvé une façon de le faire », exprime Brad Yetman en conférence de presse.

Mathis Perron (13), Édouard Cournoyer (8), Thomas Verdon (20), Dyllan Gill (8), Axel Dufresne (4) et Leighton Carruthers (6) ont chacun ajouté leur grain de sel. Alexandre Guy (13), Nathan Brisson (8), Thomas Larouche (14) et Louis Robin (14) sont les buteurs du vert et or.

Néanmoins, malgré sa domination dans le contrôle de la rondelle, la meute n’a jamais véritablement réussi à tuer le match. Et pour cause, les Valdoriens ont été accrocheurs. « Quand tu joues contre une grosse équipe comme ça, ce sont les petits détails qui font la différence. Mais je suis extrêmement content, les gars en veulent et ont envie », se réjouit Maxime Desruisseaux.

Mettre les bouchées doubles

Avec cette quatrième défaite de rang, l’étau se resserre pour les Foreurs en ce qui concerne leur avenir en séries. Bien qu’en position préférentielle et maîtres de leur destin, les Valdoriens doivent regarder dans le rétroviseur afin de contrer le retour des Sea Dogs de Saint John, qui ont empoché deux points suite à leur victoire du jour sur les Eagles de Cape Breton.

Maxime Desruisseaux affiche cependant une certaine forme de confiance quant au futur proche. « Ça va être serré jusqu’à la fin et cela fait longtemps qu’on le sait. C’est sûr qu’il va falloir aller chercher le maximum de points et que ça ne va pas être facile parce que leur calendrier est beaucoup plus facile que le nôtre, mais j’ai confiance en mon groupe », expose l’entraîneur-chef des Foreurs.

Une cérémonie grandiose

Au-delà de la rencontre, ce huitième duel de la 117 a pris des airs de spectacle dès l’entrée des joueurs sur la patinoire en raison de la cérémonie organisée en l’honneur du retrait du chandail de Marc-André Bourdon. Des membres de sa famille, sa mère de pension pendant ses années avec la meute, des amis, des anciens coéquipiers et une multitude de personnes l’ayant côtoyé de près ou de loin étaient tous réunis pour celui qui représente à la perfection ce qu’est l’ADN des Huskies.

©Photo Le Citoyen - Hugo Saez

La meute a réservé une haie d’honneur à Marc-André Bourdon, accompagné de sa femme et de son enfant.

©Photo Le Citoyen - Hugo Saez

Marc-André Bourdon et sa famille admirent la bannière avant qu’elle ne prenne de la hauteur.

©Photo Le Citoyen - Hugo Saez

Le défenseur Emeric Gaudet remet son chandail à Marc-André Bourdon.

Un tonnerre d’applaudissements et une longue ovation ont suivi son entrée sur le tapis rouge. « Je suis extrêmement reconnaissant envers toute l’organisation des Huskies. C’est l’une des journées les plus importantes de ma vie. Pour moi les Huskies, ce sont l’éthique de travail et la fierté. On pourrait parler des victoires et des trophées, mais pour moi faire partie des Huskies c’est bien plus que ça : c’est une famille. Aujourd’hui quand je reviens à Rouyn-Noranda, c’est toujours spécial. Je me sens à la maison. Merci! », a exprimé Marc-André Bourdon à l’occasion d’un discours rempli d’émotion.

Numéro 3 de la meute avant que celui de l’ancien capitaine de la meute ne s’élève dans les hauteurs de l’aréna, Emeric Gaudet porte désormais le numéro 5.

La semaine prochaine, les Huskies rendront d’abord visite aux Remparts de Québec mercredi à 19 heures tandis que le vert et or sera chez le Drakkar de Baie-Comeau vendredi au même horaire.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média