Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

01 avril 2023

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@medialo.ca

Les Huskies lancent les hostilités avec panache contre Shawinigan

Fin de match irrespirable

Huskies-Cataractes 233103

©Photo Le Citoyen - Pierre-Olivier Poulin

Thomas Couture se dresse devant un tir dangereux de l’enclave du vétéran Stéphane Huard Jr.

Emeric Gaudet est passé par toute la gamme des émotions en l’espace de cinq minutes. Frustré après avoir raté un tir, le Rouynorandien a vécu une immense dose d’adrénaline en marquant le but de la victoire pour donner un gain de 7 à 6, en deuxième prolongation, dans le match #1 entre les Huskies de Rouyn-Noranda et les Cataractes de Shawinigan.

Posté à la droite du gardien Rémi Delafontaine, le grand défenseur n’y a pas été de son plus franc tir, mais le tout a suffi pour battre le portier des Cataractes entre les jambes pour semer l’hystérie dans l’Aréna Glencore. 

« À l’entraînement matinal, ça n’allait pas bien lorsque je pratiquais mes lancers sur réception. C’était la même chose durant le match. Je voulais juste me reprendre », a décrit le héros de la soirée. 

« Le sentiment est incroyable. Pour vrai, je n’ai pas vraiment de mots en ce moment. Quand j’ai vu la rondelle entrer dans le filet, j’étais vraiment content », a ajouté le joueur de la meute, encore visiblement sur un nuage lors du point de presse. 

Ce but est le dénouement d’une soirée en montagnes russes pour la troupe de Brad Yetman. En retard 4 à 1 en deuxième période, les locaux ont entrepris une remontée pour niveler la marque en troisième période. Ceux-ci pensaient se sauver avec la victoire à la suite de deux buts rapides dans l’avant-dernière minute de jeu, gracieuseté de Bill Zonnon et de Daniil Bourash. Or, Lou-Félix Denis avait d’autres plans et a envoyé tout le monde en prolongation avec 34 secondes à faire en temps réglementaire. 

« Les Cataractes ont pris le momentum après leurs quatre buts. C’est à ce moment que les meneurs ont commencé à être plus vocaux sur le banc. Durant le deuxième entracte, les joueurs ont pris ça comme si le pointage était encore 0 à 0 », a observé l’entraîneur-chef des Huskies, Brad Yetman. 

Le mental a cassé 

Dans le camp adverse, l'inexpérience et l’indiscipline ont fait tourner le vent de bord contre les Cataractes. Avec une série dans un format 2-3-2, les Shawiniganais avaient une excellente chance de mettre beaucoup de pression sur les Abitibiens en volant l’avantage de la glace.  

Tout aussi exténués que les vainqueurs de la soirée, les visiteurs auront maintenant que quelques petites heures de repos avant de reprendre le collier, samedi après-midi. 

« Si on veut gagner des matchs éliminatoires, il va falloir mieux gérer nos actions, en fonction du pointage. Même lorsqu’on menait 4 à 1, on continuait à faire des jeux à haut risque, par rapport à ce qu’on avait besoin de faire », a tranché l’instructeur, Daniel Renaud. 

Celui-ci devait jongler avec une balle courbe, tout juste avant le début de la série. Incommodé par un virus, le vétéran gardien Antoine Coulombe a dû déclarer forfait pour ce premier duel. Rémi Delafontaine a dû prendre le relais, tandis que le Néo-Écossais Giovacchino DiMattia, était le réserviste. Renaud s’attend de voir son gardien #1 prêt pour la deuxième partie de ce voyage. 

Devant une victoire près de leurs mains en troisième période, les Cataractes voyaient leur réserve d’énergie diminuer de plus en plus, à mesure que la prolongation avançait dans le temps. 

« Même durant la prolongation, il y avait un sentiment de déception chez les joueurs. On avait beau leur dire que le match allait se décider sur un tir, mais on est tellement passé proche que je crois que c’est resté dans le subconscient des gars. Par la suite, on a eu de la misère à aller chercher de l’énergie », a analysé Renaud. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média