Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

24 mai 2023

Michel Ducas - mducas@medialo.ca

 «L’Abitibi-Témiscamingue à ton rythme»

La campagne de marketing 2023 de Tourisme A-T ratisse large

MD-Tourisme AT

©Gracieuseté - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

La campagne, intitulée «L’Abitibi-Témiscamingue à ton rythme», joue à la fois sur le tableau des fêtes et festivals, et sur celui de la nature et des grands espaces.

Tourisme Abitibi-Témiscamingue lançait mercredi (24 mai) sa campagne de promotion pour l’été 2023.  Sous la thématique «L’Abitibi-Témiscamingue à ton rythme», la campagne vise tout autant les amateurs de sensations fortes que les amants des grands espaces et de la nature. 

La région a été l’une des seules à tirer son épingle du jeu lors des trois dernières années, peu frappée par les interdictions causées par la pandémie.  «On a eu une belle saison 2022, affirme d’entrée de jeu le directeur du Marketing de Tourisme Abitibi-Témiscamingue, Martin Poitras.  Dans la grande majorité de nos attraits touristiques et de nos festivals, les visiteurs étaient au rendez-vous.  Il faut dire également que les gens d’ici ont profité de la pandémie pour redécouvrir leur région.» 

Prendre son temps 

L’offre touristique en Abitibi-Témiscamingue touche plusieurs sphères, selon Martin Poitras, ce qui permet aux visiteurs de décider du tempo de leurs vacances.  « Il y a des gens qui préfèrent les activités qui bougent, comme par exemple les grands festivals, alors que d’autres vont plus chercher les visites de petits attraits.» 

Le fait que les gens de la région aient redécouvert ces attraits, justement, est un gros plus pour nous.  De cette façon, on crée des ambassadeurs.» 

Proximité géographique

Tourisme Abitibi-Témiscamingue vise également les voisins de la région dans son marketing, notamment les touristes de l’Ontario.  «Je pense à une région comme le Témiscamingue, où on a maintenant de nouveaux attraits touristiques, précise Martin Poitras.  C’est un secteur idéal pour un road trip, avec ses paysages, et la présence d’attraits comme le Fort Témiscamingue et le parc Opémican.» 

C’est sur ces gens que Tourisme Abitibi-Témiscamingue a axé sa campagne d’ailleurs.  «À l’international, on est une région qui demeure méconnue, se désole Martin Poitras.  Les touristes européens se font vendre le fleuve (St-Laurent) et des régions comme la Gaspésie.  Nous comptons surtout, dans ces marchés, sur les touristes à la recherche des grands espaces, ceux et celles qui en sont à un deuxième ou un troisième voyage au Québec.  On est une région jeune, on veut donc jouer sur l’imaginaire des gens.» 

Des festivals émergents 

L’Offre touristique en Abitibi-Témiscamingue peut miser, depuis une vingtaine d’années, sur des festivals qui ont atteint une renommée nationale et internationale, comme le Festival de l’humour et le Festival de musique émergente (FME).  La région peut compter également sur un parc hôtelier de première qualité, ce qui se reflète dans les commentaires que reçoit Tourisme Abitibi-Témiscamingue.  «Les festivals sont venus changer l’image que l’on donnait à l’étranger il y a 20 ans, se rappelle Martin Poitras.  Je crois qu’on peut être fiers des fêtes et festivals que nous avons.» 

On parle de changements dans les perceptions, certes, mais Tourisme Abitibi-Témiscamingue n’oublie pas ses racines.  «Nous n’avons pas changé notre approche pour ce qui est de la chasse et de la pêche, souligne M. Poitras.  Nous travaillons en collaboration étroite avec les pourvoiries de la région, pour offrir la meilleure expérience possible à nos visiteurs.  Il y a encore du gros travail qui se fait de ce côté.» 

Marketing numérique 

Là où Tourisme Abitibi-Témiscamingue change son approche, c’est dans l’analyse de son marketing.  «On analyse plus les données numériques maintenant, affirme le directeur.  On investit des sommes importantes dans des campagnes de promotion, et on est capables maintenant, en analysant les données, de mesurer l’impact de ces campagnes.  On regarde de plus en plus le nombre de visiteurs en relation avec les demandes de renseignements que nous recevons.» 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média