Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

24 mai 2023

Ian-Thomas Bélanger - itbelanger@lexismedia.ca

Rejets toxiques : des parents en colère

Pétition lancée par les parents d’élèves qui fréquentent l’école Notre-Dame-de-Protection du quartier Noranda à Rouyn-Noranda

Ecole_Notre_Dame_de_Protection

©Anne Blondin - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Une pétition circule afin d’établir des mesures de protection supplémentaires à l’école Notre-Dame-de-Protection du quartier Noranda à Rouyn-Noranda, où les 370 élèves seraient davantage exposés aux rejets toxiques de la fonderie Horne.

Des parents demandent aux instances impliquées dans le dossier des émissions toxiques de la fonderie Horne de mieux les informer et d’établir des mesures de protection plus adéquates. 

La pétition vise particulièrement le fait que de la poussière d’arsenic se soit retrouvée dans la cour de l’école en mars 2023, sans que les parents n’aient été avisés des faits par la CSSRN et la Santé publique.

Dans un communiqué envoyé aux médias, les rédacteurs soulignent que « les parents signataires de la lettre estiment que la santé et la sécurité de leurs enfants ont été compromises et revendiquent d’obtenir la garantie que, si un tel incident devait se reproduire, toutes les mesures nécessaires seraient prises afin de protéger les élèves. »

Présentement, plus d’une centaine de parents ont signé la pétition, qui réclame, entre autres, que la Santé publique effectue une étude de biosurveillance des enfants qui fréquentent l’école et de communiquer les résultats aux parents.

« Cette pétition, c’est pour donner une voix aux parents qui ont des enfants qui fréquentent une école située à 600 mètres d’une industrie polluante. Nous voulons également que les institutions publiques qui gèrent ce dossier cessent d’utiliser les données fournies par la fonderie Horne pour établir leur plan d’action. La fonderie Horne protège ses intérêts, qui n’incluent pas la protection de la santé de la population », a déclaré la co-autrice de la pétition et membre du REPAC (Regroupement de Parents pour une Action contre les Contaminants environnementaux), Aline Dunoyer.

Les pétitionnaires demandent également que le ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs procède à des analyses mensuelles de sols et de neige dans la cour de l’école Notre-Dame-de-Protection par le biais de données recueillies par des organisations publiques et de rendre accessible à tous les résultats.

Pour ce qui est du Centre de Service Scolaire de Rouyn-Noranda, les pétitionnaires exigent que l’institution signale, dans les plus brefs délais, toute présence anormale de poussières, en plus de prévoir des mesures appropriées pour prévenir toute exposition aux enfants en installant, par exemple, des appareils de filtration d’air dans toutes les salles de l’école. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média