Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

14 novembre 2023

Ian-Thomas Bélanger - itbelanger@medialo.ca

Feux de forêt de 2023 : le bilan de la SOPFEU

Des feux plus destructeurs que prévus

Feux de forêt Chapais

©Photo : Claude Haché

Un feu de forêt dans les environs de Chapais, à l'été 2023

Le ministère des Ressources naturelles et de la Faune et la SOPFEU caractérisent les feux de l’été 2023 comme les plus dévastateurs de tous les temps. 

« La saison 2023 a laissé des cicatrices. Dorénavant, on dira « avant l’été 2023 » et « après l’été 2023. Les feux de cet été seront, à partir de maintenant, le point de référence en ce qui concerne la notion de combattre les feux de forêt », a déclaré d’entrée de jeu la ministre des Ressources naturelles et de la Faune, Maïté Blanchette-Vézina.

La SOPFEU souligne que la sécheresse du mois de mai 2023 a été l’étincelle qui a tout allumé.

« Ç’a été difficile cet été…c’est 4.5 millions d’hectares de forêt qui ont brulé, dont 1.1 million d’hectares dans des secteurs où il y avait une population. On a battu un record de tous les temps. On est souvent fier de dire qu’on a un record, mais celui-là, je m’en serais passé », a déclaré le directeur général de la SOPFEU, Éric Rousseau, lors d’une conférence de presse provinciale pour annoncer le bilan.

La SOPFEU soutient que sa force de travail lui permet de combattre une trentaine d’incendies alors qu’au 5 juin, c’était déjà plus d’une centaine de feux qui faisaient rage.

L’été 2023 aura donc compté 30 fois plus d’incendies que la moyenne annuelle, ce qui inclut 48 feux de grande envergure (+ de 1 000 hectares), soit également 30 fois plus que la moyenne annuelle au Québec, qui se situe à 1.6 feu par saison.

La communauté de Lebel-sur-Quévillon a été la municipalité la plus touchée par les feux de l’été 2023.

La SOPFEU soutient toutefois que sa plus grande réussite a été d’éviter la perte de vie humaine et la perte d’infrastructures stratégiques.

« Menacés par les flammes ou incommodés par la fumée, ce sont près de 27 000 résidents, provenant d’une trentaine de municipalités au Québec, qui ont dû être évacuées cet été…ce n’est pas rien, 27 000 personnes », a ajouté Éric Rousseau.

Le directeur général a toutefois tenu à remercier les 2 360 pompiers forestiers du Canada et de partout dans le monde, qui sont venus donner un sérieux coup de pouce à leurs collègues du Québec. 
 

SOPFEU

©Sopfeu

La SOPFEU a dû négocier avec la pire saison des incendies de forêt dans l’histoire du Québec, feux qui ont brulé 4.5 millions d’hectares de forêt sur une période de plusieurs semaines

Québec investit 16 millions de dollars pour aider la SOPFEU 

Afin de soutenir les futures activités de la SOPFEU, Québec injecte 16 millions de dollars, dont 13 millions serviront à acquérir de l'équipement additionnel, différents types de véhicules, des unités de logement mobiles, et du matériel de télécommunication supplémentaire.

De plus, la mesure budgétaire permettra de soutenir un programme visant la formation de combattants auxiliaires, permettant ainsi d'assurer une plus grande capacité opérationnelle.

Les 3 millions restants seront versés au déploiement de bonnes pratiques en matière de prévention et d'atténuation des feux de forêt selon les principes « Intelli-feu ».

Ces sommes permettront ainsi à la SOPFEU de mettre en place des activités de prévention et de formation à l'échelle provinciale.   

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média