Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

24 novembre 2023

Michel Ducas - mducas@medialo.ca

Sébastien D’Astous réélu comme préfet de la MRC Abitibi

« Je suis très heureux de la confiance témoignée par mes pairs », dit le maire.

Sébastien D'Astous préfet MRC Abitibi

©Gracieuseté - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Sébastien D’Astous se dit très fier d’avoir de nouveau obtenu la confiance des élus de la MRC Abitibi.

Le maire d’Amos, Sébastien D’Astous, a été réélu mercredi préfet de la MRC Abitibi.  Il s’agit d’un quatrième mandat pour M. D’Astous, qui est aussi président de la Conférence des préfets de l’Abitibi-Témiscamingue jusqu’à la fin de 2023.

« Je suis très heureux de la confiance que me témoignent à nouveau les maires des municipalités de la MRC, autant ceux de la couronne urbaine que ceux des secteurs ruraux, a déclaré le maire d’Amos, lors d’une entrevue avec Le Citoyen.  J’ai travaillé extrêmement fort avec chacun d’entre eux pour améliorer les relations entre la ville-centre et les municipalités rurales. » 

Sébastien D’Astous dit avoir apprivoisé le rôle de préfet, une fonction en pleine évolution.  « La préfecture prend de plus en plus de place dans mon action politique, de dire le maire d’Amos.  Non seulement je suis la tête de pont pour la MRC, mais je suis également le lien entre le monde municipal et les politiciens provinciaux.  Quand un ministre a un dossier régional à traiter, il veut parler au préfet. » 

L’état des choses 

Sébastien D’Astous veut avant tout assurer une continuité dans son rôle de préfet.  « Actuellement, la Ville va bien, la MRC va bien, indique-t-il.  Nous aurons à faire face à plusieurs dossiers importants au cours des prochains mois, des dossiers qui auront un impact sur les citoyens. » 

Parmi ces dossiers, il y a les boues septiques et l’occupation du territoire.  Pour le préfet, c’est là que l’interaction avec Québec est importante.  « Qu’on le veuille ou non, en Abitibi-Témiscamingue, on est loin de Québec, rappelle Sébastien D’Astous.  Dans la MRC d’Abitibi, on doit composer avec le secteur rural et le secteur urbain, qui n’ont pas les mêmes besoins en matière d’aménagement du territoire.  On sait qu’à Québec, on a une volonté de densifier la population, ce qui ne cadre pas avec notre volonté à nous d’occuper le territoire.  Il y aura donc des représentations à faire à ce sujet. »       

Un nouveau mandat? 

Quant à son avenir politique, le maire d’Amos n’est pas encore fixé.  « Je suis à mi-mandat, explique-t-il.  Il est encore trop tôt pour déterminer si j’ai le goût de solliciter un nouveau mandat en tant que maire d’Amos.  J’aurai quand même effectué deux mandats, et on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve.  Tout ce que je peux dire pour le moment, c’est que je suis content que mes pairs m’aient confié un nouveau mandat de préfet, ce qui renforce mon engagement envers la communauté.  C’est un privilège qui vient avec de grandes responsabilités. » 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média