Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

26 novembre 2023

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@medialo.ca

Foreurs : trois buts à Charlottetown et deux jeux blancs encaissés

Foreurs Val-d'Or - Sea Dogs Saint-Jean

©gracieuseté - Dany Germain

Nathan Drapeau se dresse devant un tir des cercles de Peter Reynolds.

HOCKEY JUNIOR - L’attaque des Foreurs de Val-d’Or a de nouveau été à court de solutions dans ce deuxième et dernier voyage dans les Maritimes. Blanchie à deux reprises, celle-ci n’a totalisé que trois maigres buts en 180 minutes de jeu, ce qui a quand même été suffisant pour amasser deux points de classement.

Le concept de mettre les œufs dans le même panier a été l’histoire de la fin de semaine. Battus 6 à 0 contre le Titan d’Acadie-Bathurst, les Abitibiens ont comblé deux retards face aux Islanders de Charlottetown afin de l’emporter 3 à 2, en prolongation. Auteur du but gagnant, Tomas Cibulka (7) continue de faire monter sa valeur auprès des autres formations, lui qui a aussi amassé deux passes.

Candidat pour un poste avec l’équipe nationale junior de la Tchéquie, Cibulka trône au premier rang des pointeurs chez les arrières. Nathan Baril (6) et Alexandre Guy (10) ont touché la cible dans ce duel.

Après l’Île-du-Prince-Édouard, Val-d’Or s’arrêtait de nouveau au Nouveau-Brunswick pour y affronter les Sea Dogs de Saint-Jean. Auteur de 24 arrêts sur 25 tirs, le 14 octobre dernier, au Centre Agnico Eagle, le gardien natif de Kipawa, Justin Robinson a amassé son premier jeu blanc en carrière (21 arrêts) dans un gain de 6 à 0.

«On peut créer plus de chances de marquer en ayant une plus grande présence au filet. On veut des joueurs qui vont aller voiler la vue du gardien un peu plus. Je ne pense pas que ce soit une question de jouer avec un bâton trop serré», tente de solutionner Maxime Desruisseaux.

L’entraîneur, qui a dû se débrouiller avec plusieurs absences chez ses vétérans, saluait enfin le retour au jeu du capitaine David Doucet après une opération au haut du corps durant l’été. La profondeur gagnée a presque aussitôt été perdue lorsque Thomas Larouche a quitté le match contre Acadie-Bathurst, à la suite d’une commotion cérébrale.

«Quand je faisais mon alignement durant le camp d’entraînement, je voyais Matis Ouellet jouer dans mon top 6. Présentement, il n’a que 14 matchs au compteur. Je ne sais même pas si Thomas Larouche a joué autant de parties. Ce sont de gros morceaux qu’on n’a pas à l’attaque»

Esprits ouverts

Les milliers de kilomètres qui composeront la route du retour jusqu’à Val-d’Or laisseront beaucoup de temps à Maxime Desruisseaux afin de gérer ses effectifs.

Avec David Doucet qui a officiellement fait un retour au jeu et William Blackburn qui pourrait voir de l’action dès le week-end prochain, deux joueurs de 20 ans devront écoper, tôt ou tard. Zachaël Turgeon est certes sur la touche, mais un autre devra laisser sa place dans l’alignement.

Au début du camp d’entraînement, les Foreurs se disaient ouverts d’esprit à débuter la saison avec quatre hockeyeurs de 20 ans dans son effectif. Un plan qui a quelque peu changé lorsque la réhabilitation de William Blackburn a pris plus de temps qu’on le pensait, ce qui avait motivé la transaction d’Alexander Gaudio.

«C’est un dossier à suivre. L’important d’ici la pause de Noël sera d’avoir la meilleure évaluation possible de notre équipe pour prendre les bonnes décisions. Les joueurs de 20 ans ont déjà été avertis qu’ils devront avoir un esprit ouvert quant à leur temps de jeu durant le mois de décembre, car c’est pour le bien de l’équipe», laisse savoir l’entraîneur et directeur général des Foreurs.

La question devra aussi se poser chez les gardiens. Même si l’organisation a toujours prôné une parité dans l’utilisation de ses portiers jusqu’ici dans cette saison, Émile Beaunoyer s’impose de plus en plus comme le candidat qui secondera William Blackburn. Le carrousel à trois est aussi une option qui peut être exploitée, mais Desruisseaux préfère ne pas s’avancer sur ce dossier, en précisant que le club a jusqu’au 6 janvier pour prendre une décision.

De retour à la maison, les Foreurs tenteront de briser une séquence de huit revers au Centre Agnico Eagle, en accueillant les puissants Mooseheads d’Halifax (vendredi) et Tigres de Victoriaville (samedi).

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média