Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

02 décembre 2023

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@medialo.ca

Foreurs : après Doucet, au tour de Blackburn de briller à son retour

William Blackburn - Foreurs Val-d'Or

©gracieuseté - Dany Germain

Auteur de 31 arrêts, William Blackburn ne semblait aucunement rouillé après 10 mois d'inactivité.

HOCKEY JUNIOR - Les dix mois d’inaction de William Blackburn avaient l’air presque inexistants pour le retour au jeu du portier de 20 ans. Devant les buts pour la première fois depuis février dernier, celui-ci a réussi son entrée en scène pour permettre aux Foreurs de Val-d’Or de l’emporter 4 à 2 sur les Tigres de Victoriaville, samedi après-midi.

Récipiendaire de la première étoile du match à la suite de 31 arrêts, c’est un William Blackburn tout souriant qui s’est présenté devant les médias après cette deuxième victoire consécutive du vert et or.

Rempli de papillons dans l’estomac au début du match, le cerbère a rapidement retrouvé ses repères et a vite reçu l’aide de ses coéquipiers, lorsque ceux-ci lui ont donné une avance de deux buts dès la première période.

«Honnêtement, je ne savais pas trop à quoi m’attendre de ce premier match en dix mois. J’avais une bonne confiance lors des entraînements et j’ai eu de bonnes discussions avec Yann Bouchard. Le but était de garder le jeu simple et de m’amuser sur la glace», a exprimé William Blackburn après la partie.

Le principal intéressé ne le cache pas, le processus pour revenir au sommet de sa forme a été long et parfois pénible. Victime de sérieuses blessures à la tête et au cou durant son parcours dans la LHJMQ, celui qui en est à ses derniers mois dans le circuit Cecchini a même devancé quelque peu l’échéancier de départ. 

«Les deux premiers mois ont été durs. Avant de me faire opérer, j’étais incapable de marcher. Les deux premiers mois après l’opération, je me déplaçais encore avec des béquilles. Je tentais de faire des pas et de recommencer à marcher et je voyais que ça allait être difficile. J’ai eu un support de plein de gens et tout est allé comme prévu», a raconté le #78 du vert et or.

Parfait après deux périodes, Blackburn a vu l’espoir du jeu blanc s’éteindre lorsque Emerick Bussières (2) a profité d’un mauvais bond après une mise en jeu pour marquer sur une échappée. Testé davantage dans les 20 dernières minutes, il a également cédé sur un tir voilé de Tommy Cormier (15). Heureusement pour les locaux, la liste s’est arrêtée ici.

Dans la victoire, Nathan Brisson (4) a déclenché le lancer des toutous en ouvrant la marque sur une belle percée d’Evan Dépatie. David Doucet (3), Alexandre Guy (11) et Émile Desjardins ont aussi touché la cible.

Meilleur que 18e

Frustré au niveau des résultats lors des mois d’octobre et de novembre, Val-d’Or débute sa mission afin de remonter au classement général. Toujours privé de Matis Ouellet, Thomas Larouche et de Zachaël Turgeon, la troupe de Maxime Desruisseaux sont déjà mieux armés pour rivaliser avec les retours de David Doucet et William Blackburn.

Pendant que les Cataractes de Shawinigan sont en action contre le Phoenix de Sherbrooke, Val-d’Or est momentanément positionné au 17e rang de la LHJMQ et n’accuse maintenant que deux points de retard sur le 16e rang, détenu par les Olympiques de Gatineau. Avec un peu plus d’une quarantaine de duels à faire à la saison, tout le monde est catégorique dans l’organisation : une 18e place n’est pas la réelle représentation de l’alignement sur la patinoire.

«Dans ces hauts et ces bas, on était souvent dans le match pareil. La ligne est mince entre un but ou non. Ce soir, notre gardien a fait la différence en fin de partie, mais on a été frustré aussi de l’autre côté. Il faut vivre ce genre de situations stressantes en fin de match. Sur le banc, je crois qu’on a bien géré ça. En plus de marquer, Émile Desjardins a bloqué deux ou trois lancers à la fin», a remarqué Maxime Desruisseaux.

«Nous sommes 100% meilleurs que 18e au classement, et nous l’avons prouvé en fin de semaine. Dans les derniers, nous n’avons pas joué pendant 60 minutes intenses comme nous voulions. Nous venons de battre deux bonnes équipes. Quand nous sommes intenses pendant 60 minutes, tout le monde est battable», a assuré William Blackburn.

Val-d'Or se rendra maintenant à Victoriaville, mercredi prochain, avant de faire une escale à Sherbrooke (vendredi) et Boisbriand (samedi).

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média