Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Mines

Retour

05 février 2024

Michel Ducas - mducas@medialo.ca

Lithium : un nouveau joueur dans le secteur La Motte/La Corne

Stria Lithium acquiert une option sur 683 hectares

Stria Lithium

©Capture d'écran - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Les 12 claims qui intéressent Stria Lithium se trouvent tout près des mines déjà exploitées par Sayona Mining.

La course au lithium se poursuit de plus belle en Abitibi-Témiscamingue.  L’entreprise torontoise Stria Lithium a annoncé lundi matin avoir acquis des options d’achat sur 12 claims miniers riches en lithium dans le Projet Jeremiah, situé entre La Corne et La Motte.

L’entreprise voit plusieurs avantages à l’acquisition de ces claims, le premier étant le vaste potentiel découvert dans le secteur, en l’occurrence des dépôts de pegmatite porteurs de spodumène à haute teneur en oxyde de lithium (2500 ppm).  Ce dépôt, situé au centre du Projet Jeremiah, se trouve à 11 km au nord-est du Projet Authier et à 22 km au nord-ouest du complexe North American Lithium, deux sites exploités par Sayona Mining. 

La situation géographique de ce dépôt, situé tout près de la municipalité de St-Mathieu-d’Harricana, est vu comme un avantage, en raison de l’accès facile via des chemins forestiers déjà établis.  Autre avantage : les droits de surface sont tous contrôlés par des investisseurs privés dans la MRC Abitibi.  Dans cette optique, Stria Lithium entend agir rapidement pour obtenir les autorisations requises pour entreprendre des travaux de validation dès le mois de mars. 

Un secteur propice à l’exploitation minière 

« Nous sommes très contents de faire l’acquisition de ces claims, de dire le PDG de Stria, Dean Hanisch, dans son communiqué de presse.  Cette région est favorable à l’exploitation minière et est située stratégiquement dans un secteur facilement accessible, où se trouve d’ailleurs la seule mine de lithium déjà en activité en Amérique du Nord. » 

M. Hanisch estime que la conjoncture actuelle est favorable pour l’acquisition de ces territoires miniers, malgré le fait que les prix du lithium aient fléchi récemment sur les marchés.  « Les gouvernements du Canada et des États-Unis ont dépensé des milliards de dollars pour attirer les plus gros joueurs de la filière batterie et ainsi réduire leur dépendance sur des ressources étrangères.  Ces entreprises ont reçu de grosses subventions pour utiliser des minéraux critiques locaux comme le lithium pour la fabrication de leurs produits.  Il devient donc clair pour le public et les investisseurs que la demande va augmenter et que donc, les prix vont s’ajuster à la hausse. » 

Il s’agirait du deuxième dépôt contrôlé par Stria Lithium au Québec.  L’entreprise torontoise possède aussi des claims dans la région Eeyou-Istchee-Baie-James, non loin de ceux de Patriot Battery.  Dean Hanisch explique qu’il entend bien mener une campagne de forage dynamique sur ses nouveaux claims.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média