Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Mines

Retour

08 février 2024

Michel Ducas - mducas@medialo.ca

La mine Akasaba ouest tout près de la mise en production

Une synergie entre Akasaba ouest, Goldex et La Ronde

Caribou_forestier

©Gracieuseté - MFFP - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le projet Akasaba ouest, d’Agnico Eagle, se veut complémentaire aux sites Goldex et La Ronde.

Dix ans après son acquisition, la Mine Akasaba, située au sud-est de Val-d’Or, est sur le point d’entrer en production.  Son directeur, Jocelyn Gélinas, était l’invité de la Chambre de commerce de Val-d’Or, jeudi, dans le cadre d’un dîner-conférence.  Malgré les défis que posent l’inflation et les feux de forêt, Agnico Eagle, propriétaire du site, espère tirer son épingle du jeu.  

L’opération est somme toute modeste, avec 1500 tonnes de minerai extraites par jour d’ici 2028, date du début des travaux de restauration.  Mais elle n’en est pas moins complémentaire pour autant.  « On avait la possibilité du côté de Goldex de traiter un plus grand tonnage de minerai, de dire M. Gélinas. Ce projet avait donc du sens au point de vue de la synergie entre Goldex et Akasaba.  On minimise donc les coûts et les impacts en amenant le minerai vers Goldex dans nos infrastructures. » 

Une belle surprise 

Jocelyn Gélinas se dit très fier de son équipe, qui a réussi à livrer à temps ces infrastructures, dont la construction a commencé à l’automne 2022.  Il y a eu les feux de forêt, et il y a eu l’inflation, de dire Jocelyn Gélinas.  Malgré cela, le projet est arrivé à terme dans les délais prévus, avec le budget prévu.  Les équipes en place ont fait un excellent travail à ce chapitre. » 

À l’instar de plusieurs autres projets lancés ces dernières années, le projet Akasaba ouest se trouve tout à côté d’un ancien site minier d’importance.  « On se trouve tout juste à côté de l’ancienne mine Akasaba, rappelle M. Gélinas.  Cela confirme le vieil adage qui dit que l’on trouve de l’or là où il y a déjà eu des mines. » 

Le directeur avertit cependant que les possibilités d’expansion de la mine sont très minces.  « Il y a beaucoup de compagnies d’exploration dans le secteur, indique-t-il.  De ce que l’on connaît, il n’y a pas de possibilité d’augmenter le tonnage ou la durée de vie de la mine.  On exploite vraiment ce que l’on connaît sur le projet. » 

De bonnes relations avec la communauté 

Lors de son allocution, Jocelyn Gélinas a salué l’apport des communautés avoisinantes, avec lesquelles Agnico Eagle entretient d’excellentes relations.  « On a un comité de suivi, et on organise des rencontres sociales avec le voisinage, de dire le directeur d’Akasaba ouest.  Nous investissons beaucoup dans la communauté (on parle ici d’une douzaine d’actions de bon voisinage en 2023). » 

Côté environnement, la synergie est très importante pour l’existence même du projet.  « On veut minimiser l’impact sur l’environnement de notre infrastructure, rappelle Jocelyn Gélinas.  Avec un projet de cette taille, il aurait été invraisemblable de construire d’autres infrastructures pour le traitement du minerai.  Actuellement, nous amenons le minerai à la mine Goldex pour le traitement, c’est ce qui nous a permis, donc, de minimiser cet impact. » 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média