Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

10 février 2024

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@medialo.ca

Victoriaville passe un savon au jeu de puissance des Foreurs

Foreurs Val-d'Or - Tigres Victoriaville

©gracieuseté - Dany Germain

Émile Beaunoyer fait tout en son pouvoir pour réaliser un arrêt miraculeux sur Thomas Gagnon, en vain.

HOCKEY JUNIOR - L’avantage numérique des Foreurs de Val-d’Or sera probablement au menu de la prochaine séance vidéo, la semaine prochaine. Les Tigres de Victoriaville ont tiré profit de leurs occasions à court d’un homme pour l’emporter facilement 7 à 0, samedi après-midi.

Relativement efficace face l’un des prétendants au Trophée Gilles-Courteau, le désavantage numérique des Foreurs (4 en 5) faisait contraste avec l’autre volet des unités spéciales.

Du mauvais côté de plusieurs batailles à un contre un, Val-d’Or a non seulement été blanchi en quatre occasions, mais a aussi vu Victoriaville inscrire deux buts consécutifs alors qu’un de ses joueurs réfléchissaient au banc des punitions. Un scénario qui a coupé les ailes des Abitibiens, alors que le tableau indicateur affichait déjà un pointage de 4 à 0 pour les Félins.

«Il y a des joueurs qui ont hâte d’embarquer sur l’avantage numérique, mais je n’ai pas vu grand-chose d’extraordinaire pendant les jeux de puissance. Je laisserai les partisans faire leur propre opinion, mais on va commencer par gagner un peu plus de batailles le long des rampes. C’est la même chose à cinq contre cinq», explique l’entraîneur-chef Maxime Desruisseaux.

«On a fait trois erreurs mentales en première période, et Victoriaville a capitalisé sur les trois. C’est de valeur, car on avait des belles chances de marquer en début de partie. C’était un deuxième match en moins de 24 heures, mais l’énergie était là. Contre une machine avec un tel punch offensif, tu ne peux pas ouvrir le jeu et ne pas faire une prise d’informations quand tu te déplaces», ajoute-t-il.

Une preuve de la profondeur des hommes de Carl Mallette, sept buteurs différents ont noirci la feuille de pointage dans le camp victorieux. Pier-Olivier Roy, Thomas Gagnon et Eliott Simard ont donné le ton en première période, tandis que Nikita Prishchepov et Francesco Iasenza ont fait de même en deuxième période. Maxime Pellerin et Joseph Henneberry ont complété le tour de table dans les 20 dernières minutes de jeu.

Darveau voit vert

Le nom de Nathan Darveau commence à s’associer à une domination ferme lorsque celui-ci prend place devant son filet contre les Foreurs. Depuis les deux dernières saisons, le natif de Rouyn-Noranda ne donne que des miettes au vert et or, lui qui a signé un jeu blanc de 16 arrêts dans cette victoire des Tigres.

Au cours de ses quatre derniers départs contre Val-d’Or, Darveau est tout simplement fumant avec une fiche de quatre victoires, deux blanchissages, un pourcentage d’arrêt de ,961 et une moyenne de buts alloués de 1,00. Gardien de l’année dans la Ligue canadienne de hockey en 2022-2023, Darveau a failli voir sa soirée parfaite s'envoler en fumée, mais la reprise vidéo a déterminé qu’il y avait eu un hors-jeu lors de l’entrée de zone, quelques secondes avant le but de Frédéric Potvin.

On ignore qui sera le partant entre Darveau ou Gabriel D’Aigle, dimanche après-midi, à Rouyn-Noranda, mais les Tigres voudront certainement neutraliser l’adversaire durant 60 minutes. Rappelons que le prochain filet des Huskies sera le 7000e marqué depuis l’arrivée de la franchise en Abitibi-Témiscamingue, en 1996.

Quant aux Foreurs, ils seront dans le Centre-du-Québec pour visiter les Voltigeurs de Drummondville (jeudi) et les Tigres de Victoriaville (vendredi).

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média