Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

21 février 2024

Chloe Pronovost - cpronovost@medialo.ca

Jean-Thomas Jobin de passage en Abitibi-Témiscamingue

Humour

Jean-Thomas Jobin

©Gracieuseté – Maude Denis - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Jusqu’à maintenant, l’humoriste, Jean-Thomas Jobin, a remporté 3 Oliviers en carrière, soit 2 en 2016 pour son spectacle Apprendre à s’aimer et 1 en 2004 à titre de Découverte de l’année.

L’humoriste s’arrêtera dans 6 villes de la région avec son plus récent one man show : Dix Stricts Trente Thés Un. 

La tournée témiscabitibienne de l’humoriste, connu pour son style unique et absurde, débutera le 26 février à Matagami. Jean-Thomas Jobin sera ensuite de passage à Amos le 27 février, à Val-d’Or le 28 février, à Rouyn-Noranda le 29 février, à La Sarre le 1er mars et à Ville-Marie le 2 mars.

« 6 shows back à back, c’est très rare que je fais ça, donc c’est le fun. En plus, les gens sont chaleureux. Moi j’aime aller dans des régions que je visite moins, c’est certain que j’ai moins la chance d’aller en Abitibi hormis pour des spectacles. Quand je suis là, j’en profite pour visiter un peu et profiter de la belle chaleur des gens de la région », mentionne l’artiste.  

À cœur ouvert  

Il s’agit du 4e spectacle présenté par l’humoriste qui célèbre ses 20 ans de carrière. En 2 décennies dans le monde de l’humour, Jean-Thomas n’a jamais tenu pour acquis l’amour et la fidélité de son public. Il se compte privilégié d’avoir pu perdurer dans le temps dans un domaine en constant changement.

« Je suis chanceux de pouvoir gagner ma vie en faisant rire les gens. Le fait que les gens continuent à me suivre c’est comme s’ils m’aidaient à continuer à jouer et à me sentir vivant. L’humour c’est un échange, on a besoin des gens pour rire des blagues. Le rire devient une forme de communication. Cet échange-là est très précieux pour moi, c’est comme une connexion directe avec le public. C’est toujours le fun de pouvoir rencontrer les gens après les spectacles pour les remercier de leur fidélité. Les gens qui se déplacent pour venir me voir, ce n’est pas un geste que je tiens pour acquis, je considère cela comme un privilège », mentionne l’artiste aujourd’hui âgé de 48 ans. D’ailleurs, la peur de vieillir est un sujet qu’il aborde dans sa plus récente tournée.

Il dédie également un segment de son spectacle au deuil de ses deux parents. « Je raconte comment l’humour m’a aidé à travers la perte de mes parents. Je rends un peu hommage à mes parents qui aimaient beaucoup l’humour, eux autres mêmes auraient trouvé ça absurde ou drôle des choses qui sont arrivées au travers les funérailles. Je me livre, mais ça reste toujours dans l’humour. »

Selon les critiques et l’humoriste lui-même, il s’agit de son spectacle le plus intimiste en carrière. Jean-Thomas rassure tout de même son public que l’ironie et l’absurdité font toujours partie intégrante de ses numéros présentés sur scène.

« Dans mon troisième show, Apprendre à s’aimer, je baissais un peu la garde de mon personnage de scène et je racontais un peu plus de choses sur ma vie. Je le fais peut-être encore plus dans ce show-là, il y a peut-être un peu plus de dévoilement de mes craintes, de ma réelle peur de vieillir entre autres qui devient un fil conducteur dans mon spectacle.  J’ai l’impression que c’est à cause de tous les podcasts auxquels j’ai participé où les gens ont appris à me connaître pour qui je suis sans personnage en façade. Je me suis rendu compte que les gens éprouvaient quand même du plaisir à en apprendre un peu plus sur moi. Quand je suis en moi-même, l’absurde n’est jamais très loin, ça fait partie de moi. Avec Big Brothers, les gens ont appris à connaître un peu plus qui je suis, donc je trouvais que ça ouvrait la porte à raconter justement plus de choses basées sur ma vie. » 

De l’absurdité jusqu’au bout des affiches 

Le 4e one man show de Jean-Thomas Jobin s’intitule Dix Stricts Trente Thés Un : titre qui peut soulever certains questionnements pour les spectateurs.

« Chaque façon de promouvoir le spectacle, ça devient une opportunité de faire des blagues. Évidemment, je ne parle pas de District 31 dans mon show, mais le gag pour moi c’était juste un gag de marketing. Sur l’affiche, il y a un sous-titre où on peut lire “espérer des salles combles grâce à la confusion”. C’est comme si je m’imaginais que je pouvais créer un piège à cons et que les gens pensent que District 31 était rendu sur scène », précise le gagnant de la 1re saison de Big Brothers Célébrités avec beaucoup d’humour. L’affiche donne tout de même le ton au spectacle où absurdité et jeux de mots seront au rendez-vous. 

Rappelons que Jean-Thomas Jobin sera en tournée à travers l’Abitibi-Témiscamingue du 26 février au 2 mars prochain dans 6 villes de la région. Tous les détails sont disponibles sur le site Web de l’artiste : https://jeanthomasjobin.com/spectacles/.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média