Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

26 février 2024

Chloe Pronovost - cpronovost@medialo.ca

Sandra Plourde : de Palmarolle à MasterChef Québec

Télévision

Sandra Plourde

©Gracieuseté - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Dans la compétition, on peut découvrir la personnalité pétillante de la concurrente originaire de Palmarolle.

La concurrente, Sandra Plourde, fait partie des meilleurs cuisiniers amateurs du Québec qui s’affrontent présentement dans l’espoir de gagner le titre de MasterChef. À mi-parcours, la participante, originaire de Palmarolle en Abitibi-Ouest, demeure parmi les favoris. 

MasterChef Québec est une quotidienne présentée du lundi au jeudi sur les ondes de TVA où des cuisiniers amateurs relèvent des défis culinaires variés dans l’objectif de se démarquer auprès des juges Martin Picard et Stefano Faita. Depuis le début de l’aventure, le nom de Sandra figure parmi les cuisiniers à battre. La femme de 34 ans impressionne tout le monde grâce à ses présentations qui ne passent pas inaperçues.

« À la base, on mange avec les yeux. Depuis plusieurs années, je travaille à soigner mes présentations. Je m’assure tout le temps que mes assiettes donnent le goût de les manger sans même avoir l’odeur ou le goût, juste le visuel », mentionne Sandra qui demeure maintenant à Sainte-Croix dans la région de Chaudière-Appalaches. 

Racines témiscabitibiennes 

Originaire de Palmarolle, Sandra quitte la région à l’âge de 13 ans à la suite de la séparation de ses parents. Elle conserve tout de même un grand lien d’affection avec le territoire où elle aime revenir pour aller notamment à la chasse et à la pêche. « Mon frère et mon père demeurent toujours en Abitibi-Ouest. J’y vais encore plusieurs fois par année. Pour moi, la chasse et la pêche en Abitibi ç’a toujours été non négociable d’y retourner année après année. On peut sortir la fille de la région, mais on ne peut pas sortir la région de la fille. »

Sandra mentionne également que l’on peut sentir ses racines témiscabitibiennes dans les plats qu’elle cuisine. « La cuisine boréale c’est vraiment quelque chose que j’essaie d’exploiter au maximum. Je trouve que les québécois ne savent pas cuisiner québécois. Souvent, on cuisine avec beaucoup d’ingrédients qui sont importés, alors que l’on a vraiment de bons produits ici, qui poussent ici de façon sauvage et on a une agriculture qui est viable avec les climats que l’on a dans le Nord. C’est vraiment quelque chose qui est important pour moi, parce que l’alimentation locale j’y tiens beaucoup, donc ça paraît évidemment dans ma cuisine. Je peux dire que mes racines de l’Abitibi, d’avoir travaillé des produits de la chasse et de la pêche, ça m’a servi à MasterChef Québec. »

Par le biais de son parcours professionnel en tant qu’inspectrice alimentaire depuis maintenant 15 ans, Sandra a pu développer une sensibilité à l’égard de l’alimentation de la ferme à la table. Que ce soit à la maison ou lors de son parcours à MasterChef Québec, la cuisinière s’assure toujours de mettre en lumière des produits bien de chez nous ! 

Une expérience unique 

Par le biais de son passage à la compétition MasterChef Québec, Sandra a acquis plusieurs connaissances autant sur elle-même que sur certaines techniques culinaires.

« J’ai décidé de m’inscrire à MasterChef Québec pour sortir de ma zone de confort et élever mon niveau culinaire. Ça été une expérience super stressante pour moi, c’est certainement l’aventure la plus difficile de ma vie autant physiquement, que mentalement, qu’émotionnellement. Je ne m’attendais pas à ça. Je me suis rendu compte que je ne suis pas une fille compétitive », ajoute Sandra qui est très fière de son travail accompli pendant la compétition.

La concurrente ressort également de cette aventure avec plusieurs connexions avec les autres participants. « On est super proches pour vrai, on a l’air proche à la télé et bien on l’est encore plus dans la vie de tous les jours. On se parle chaque jour tout le monde ensemble. On a vraiment tissé des liens forts. On a tous une passion commune qu’est la cuisine, mais avec des vies complètement différentes, mais ça a mené à de superbes belles amitiés. Ce que j’ai retiré de plus beau de toute l’aventure MasterChef Québec, c’est vraiment la gang ! »

Sandra confie également qu’elle a créé une réelle amitié forte avec Pierre-Yves, concurrent originaire de Laterrière au Saguenay–Lac-Saint-Jean. « C’est peut-être parce qu’on est deux personnes de région, mais on a vraiment cliqué. C’est vraiment mon meilleur ami de la compétition. »  

Sandra Plourde demeure à surveiller dans la compétition MasterChef Québec. Pour connaître l’issu de son aventure, c’est un rendez-vous du lundi au jeudi sur les ondes de TVA. Pour suivre Sandra dans son quotidien, il est possible de le faire sur ses pages Facebook et Instagram Sandra Foodie Créative.

sandra plourde

©Gracieuseté - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Sandra Plourde derrière les fourneaux de MasterChef Québec.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média