Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 mars 2024

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@medialo.ca

Les Forestiers passent la première étape contre Laval-Montréal

Forestiers Amos - Rousseau-Royal Laval-Montréal

©Forestiers d'Amos/Marc Désilets

Amos envoie Laval-Montréal en ronde de repêchage avec un balayage en deux parties.

HOCKEY M18 AAA - Les Forestiers d’Amos ont étiré la sauce au maximum pour envoyer le Rousseau-Royal de Laval-Montréal en tournoi de repêchage. Les Abitibiens ont confirmé leur place en finale de la division CCM, vendredi soir, avec un gain de 4 à 1 au Complexe sportif Desjardins.

Ayant usé de persévérance pour aller chercher la première victoire à Montréal, mercredi, Amos a fait plaisir à ses partisans avec un effort complet pour traverser cette première ronde éliminatoire.

Capable de prendre le dessus sur l’adversaire à l’usure, la troupe de Shawn Lanoue a été en mesure d’étirer le match le plus possible pour balayer le Rousseau-Royal.

«Le match aurait pu aller des deux côtés, car on affrontait un bon club. Lors de nos deux derniers affrontements contre Laval-Montréal, l’autre équipe a sorti fort, et c’était encore le cas, mais on n’a pas flanché. En troisième période, pour un club qui menait, on n’a absolument rien donné», a commenté Shawn Lanoue.

Auteure d’une avance de 2 à 0 après 20 minutes, il y a 48 heures, la tempête montréalaise a fait moins de dégât dans le camp amossois. Menés par le gardien Jean-Simon Marcil, les Forestiers ont survécu à la pression adverse pendant une bonne majorité du premier engagement. Une menace qui a débuté après que Fred-Étienne Bernier ait ouvert la marque en faisant dévier le tir d’Olivier Pomerleau.

«On le savait que la tempête allait arriver. On a juste attendu que le beau temps revienne…notre plan était de retourner au vestiaire dans une meilleure position qu’en retard 2 à 0. Si le pointage était égal, on savait que c’était nous qui étions en contrôle, car plus le match est long, meilleures sont nos chances. On sait que nos joueurs sont en forme et peuvent jouer de la même façon pendant 60 minutes», a illustré l’instructeur des Forestiers.

Un chemin à éviter

La route vers la Coupe Jimmy-Ferrari est encore longue, mais ce balayage contre Laval-Montréal assure aux Forestiers d’éviter un détour des plus exigeants pour revenir dans le portrait.

Shawn Lanoue peut difficilement être mieux placé pour savoir de quoi il est question. À la même date l’an dernier, Amos a dû survivre à un tournoi à la ronde à trois équipes, avant de faire de même dans une compétition à simple élimination qui incluait certaines des meilleures formations du circuit Lévesque pour se qualifier en demi-finale.

«En gagnant contre Laval-Montréal, même si on perd la prochaine ronde, ça va prendre deux victoires dans le tournoi de repêchage #3 pour revenir en demi-finale. Si on perdait, on sait que c’est difficile, car ça en prend trois de plus pour rester en vie. C’est un gros gain qu’on a amassé, aujourd’hui», a assuré Lanoue.

Outre Fred-Étienne Bernier, Hemrick Carbonneau, Mathias Bourque et Isaac Paré ont trouvé le fond du filet dans la victoire. Seul Massimo-Luigi Tirone a eu le dessus sur Jean-Simon Marcil.

Le prochain adversaire des Forestiers sera connu dimanche, lors de la confrontation ultime entre le Phénix du Collège Esther-Blondin (11e au classement général durant la saison) et les Vikings de Saint-Eustache (3e). Le Phénix a surpris les experts en allant chercher le premier match au compte de 2 à 1. Les Vikings ont assuré la réplique avec un gain convaincant de 6 à 1.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média