Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

20 mars 2024

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@medialo.ca

Une tornade éclair permet aux Huskies de s’accrocher au titre d’association

6 buts en 5 minutes

Foreurs Val-d'Or - Huskies Rouyn-Noranda

©gracieuseté - Dany Germain

François-James Buteau (#28) a été l'un des protagonistes de cette spectaculaire explosion des Huskies de Rouyn-Noranda contre le gardien Émile Beaunoyer.

HOCKEY JUNIOR - L’objectif du sommet dans l’association Ouest est toujours bien vivant chez les Huskies de Rouyn-Noranda. Une explosion de six buts en moins de cinq minutes de la meute a complètement renversé l’issue de cette rencontre, alors que celle-ci l’a emporté 7 à 4, mercredi soir, à Val-d’Or.

À quelques centaines de kilomètres de l’Abitibi-Témiscamingue, les Voltigeurs de Drummondville semblaient se diriger vers une confirmation de son titre d’association avec une défaite de la troupe de Steve Hartley.

En retard par trois buts avec moins de douze minutes à faire au duel, Rouyn-Noranda a profité d’un cafouillage complet des Foreurs à la ligne bleue des Huskies. Complètement isolé sur la ligne centrale, Bill Zonnon a jeté une allumette dans un baril rempli d’huile en inscrivant son 17e de l’année, en se présentant seul devant Émile Beaunoyer.

Dès cette séquence, la chaîne s’est mise à débarquer chez le vert et or. Tour à tour, Alex Carr (7), Antonin Verreault (33), Leighton Carruthers (9), François-James Buteau (14) et à nouveau Bill Zonnon (17,18) ont anéanti les chances de victoire des Foreurs, qui subissent un septième revers de suite contre leur rival régional.

«En troisième période, c’est en mettant du trafic devant le filet qu’on a généré nos chances. On voulait jouer la partie facile lors des deux premières périodes et les punitions nous ont fait mal», analyse Steve Hartley.

«Si on est capable d’avoir l’avantage de la glace le plus longtemps possible, on va le prendre. Si on prend soin des choses que l’on peut contrôler, à la fin de l’année, on va avoir le rang qu’on mérite. C’est important qu’on continue à travailler de la bonne façon», ajoute-t-il.

Un désir adverse plus fort

À la fin d’une saison qui ne peut plus être sauvée, les Foreurs auraient certainement pris ces deux points de classement et ce gain contre leur ennemi #1 pour panser certaines frustrations des derniers mois.

Ayant vu leur avantage numérique leur donner des ailes pendant les 40 premières minutes, les Valdoriens ont causé leur plus grande erreur de la soirée sur le jeu de puissance, alors qu’on s’est fait prendre en entrée de zone, pendant qu’un jour se débrouillait sans son bâton, sur le premier but de Bill Zonnon.

Au final, l’inexpérience de l’équipe en possession d’une avance a ressorti pendant cet assaut des Huskies, observe l’entraîneur-chef Maxime Desruisseaux. Surtout qu’il y a près de deux semaines, les Foreurs échappaient également une avance de trois buts sur la glace de l’Aréna Glencore.

«Jouer avec une avance, c’est un art, tout comme c’est un art de faire des remontées comme Rouyn-Noranda le fait. Les Huskies avaient du trafic devant le filet et jouaient avec un désir de revenir dans la partie. On s’est fait battre au filet, mais de l’autre côté, il y avait un plus grand désir d’y aller. C’était à nous de jouer avec cette avance», croit l’instructeur.

«Les Huskies se battent pour le premier rang de la ligue. Nous, il y a une raison pourquoi on échappe des matchs comme ça. L’avantage numérique a fait le boulot, mais l’adversaire a eu des temps forts en première et en deuxième période, mais je pense qu’on jouait mieux.»

Samuel Fiala (14), Charles-Antoine Pilote (6), Nathan Brisson (11) et Nathan Bolduc (3) ont été les buteurs dans le camp vaincu.

Langlois à l'infirmerie

L’état-major des Huskies retiendront leur souffle d’ici les prochains jours. Victime d’une vilaine chute dans les premières minutes de la partie, le défenseur Jérémy Langlois a quitté la rencontre en douleur.

Déjà privée de Dyllan Gill depuis le premier jour de la saison 2023-2024, la meute pourrait aussi devoir composer avec une potentielle absence dans le cas de son défenseur numéro un. Après la rencontre, Steve Hartley avait peu de détails à dévoiler lors du point de presse d’après-match.

Rouyn-Noranda conclura sa saison régulière, ce week-end, en accueillant Victoriaville (vendredi) et Gatineau (samedi). Quant à Val-d’Or, il fera de même contre les mêmes adversaires, mais dans un ordre inversé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média