Carrières Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Infolettre

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

27 mai 2024

Hugo Saez - hsaez@medialo.ca

Robin Baron-Morasse : « c’est un rêve de gamin qui se réalise »

Haltérophilie

Robin Baron-Morasse

©Gracieuseté – Facebook/Club d’haltérophilie Héraclès

Même près d’une semaine après sa médaille de bronze, Robin Baron-Morasse a du mal à réaliser et reste sur son nuage.

En voyage à Halifax à l’occasion du championnat canadien senior, Robin-Baron Morasse revient en Abitibi-Témiscamingue avec la médaille de bronze dans ses bagages. Il s’agit du meilleur résultat de sa carrière dans les rangs seniors à l’échelle nationale. 

Tout vient à point à qui sait attendre. Après de nombreuses années à convoiter un podium national, Robin Baron-Morasse est finalement parvenu à se hisser sur la boîte. « Pour moi, c’est l’ensemble d’une saison de travail qui est sur le podium à l’arrivée. C’est un accomplissement et c’est une médaille qui me donne beaucoup de confiance pour les prochaines années », avance l’haltérophile de la région, auteur de 143 kg à l’arraché et d’un épaulé-jeté de 168 kg. 

 

« Un sentiment de mission accomplie » 

Depuis sa télévision, son entraîneur Mario Robitaille n’a pas manqué une miette des performances de son protégé. « Après les arrachés, j’étais très confiant. Il a fait ses trois arrachés avec le même mouvement et une bonne position, ce qui est plutôt rare chez Robin. En amont, on a fait beaucoup d’exercices complémentaires pour améliorer la trajectoire de sa barre. J’étais très content, il était déterminé », raconte ce dernier. 

Une médaille de bronze synonyme de récompense mais qui n’annihile pas pour autant la soif de victoire de Robin Baron-Morasse. « Je vais travailler encore plus fort pour devenir le meilleur haltérophile. C’est le début d’une nouvelle aventure et j’espère devenir champion canadien à l’avenir », prévient le pensionnaire du Club Héraclès. « En tant qu’athlète, Robin n’est pas encore rendu à son apogée. On monte les marches les unes après les autres et à un moment donné, ça va être son tour d’être champion canadien », déclare son entraîneur. 

 

Robin Baron-Morasse

©Gracieuseté – Facebook/Club d’haltérophilie Héraclès

C’est sa deuxième place lors des championnats seniors du Québec, obtenue en novembre dernier, qui a permis à Robin Baron-Morasse de se frotter aux meilleurs haltérophiles au pays.

Un rendez-vous d’envergure 

« Pour les autres athlètes côtoyés à l’entraînement, c’est une inspiration. C’est un bel exemple de l’idée qu’en s’entraînant de manière sérieuse, on peut atteindre de bons résultats », renchérit Mario Robitaille. 

Par ailleurs, le Club Héraclès est en pleine préparation d’un évènement majeur qui se tiendra à Rouyn-Noranda, du 12 au 14 juillet prochain : les championnats canadiens des maîtres. « Je suis content pour le club et c’est un honneur. C’est une belle publicité pour l’haltérophilie », soutient Robin Baron-Morasse en mettant l’emphase sur les bienfaits de sa discipline sur la santé. « Ça demande une grosse coordination, mais le club se mobilise. Tout le monde a hâte et est enthousiaste », s’impatiente Mario Robitaille. 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média